En direct du marché

La chambre aux confitures, nouvel incontournable aixois

chambre aux confiotes 3
Lise Bienaimé, une trentenaire qui imagine elle-même ses recettes. Ses magasins à Lille, Paris et Aix permettent d’écouler 15000 pots par mois !

Après Paris et Lille, c’est à Aix que cette maison aux recettes savoureuses a décidé d’ouvrir enseigne. Au fil des saisons, les étagères de cette boutique se chargent de pots aux couleurs chatoyantes : agrumes d’hiver, fruits jaunes, rouges et noirs d’été, coing-citron-vanille ou châtaigne marron glacé en automne… Le secrets des recettes de Lise Bienaimé ? “Des fruits de saison cueillis à pleine maturité, du sucre mais pas trop pour ne pas étouffer les arômes”.

Et l’épicerie fine, chez Lise Bienaimé on connaît puisque son grand-père animait lui-même déjà une enseigne à Paris et proposait ses propres recettes de confitures… Et si c’était lui qui lui avait inoculé sa passion pour ces petits pots aux mille saveurs ? Au choix, des confitures traditionnelles et des “préparations aux fruits” à teneur plus faible en sucre et toujours des recettes garanties sans colorant, ni conservateur ni exhausteur. Et si vous hésitez, Lucie vous proposera de goûter pour mieux choisir. Notre préféré ? La framboise-champagne aux petit goût vif et incisif (délicieuse telle quelle ou sur du pain beurré) et le clémentine-calisson aux arômes d’écorces blanches amères, une confiture à réserver aux adultes.

La Chambre aux confitures, 16 bis, rue d’Italie à Aix ; 04 42 24 07 74.
Comptez 4,50 € pour le pot de 100g et de 6,50 à 8,50 € pour les pots de 200g.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).