Toulon-La Garde

La tournée française des bières Peroni fait escale à La Garde, à côté de Toulon. Après Bordeaux et avant Clermont-Ferrand, la House of Peroni s’installe au Ocargo food court de La Garde les 11 et 12 juillet. Dans une ambiance toute amalfitaine, d’où est originaire la marque, sur une belle terrasse à l’italienne, l’heure est à la dégustation de bières et de grignotages en harmonie mets et bières.
• 477, chemin des Plantades, 83130 La Garde, les 11 et 12 juillet.

Lançon-de-Provence

Château Calissanne, rendez-vous Villa Bellevue.- Outre son activité viticole et oléicole, château Calissanne a ouvert en 2022 la Villa Bellevue, qui fut la maison du régisseur du domaine dès 1884. Aujourd’hui, cette bâtisse de l’époque Nabi offre une vue dégagée sur l’étang de Berre et Sainte-Victoire. Elle est devenue un lieu de réception pour les événements d’entreprise ou familiaux. Tout au long de l’été, la Villa Bellevue accueillera des soirées à thème où les participants profiteront d’une ambiance conviviale tout en admirant le coucher de soleil. Un verre de vin de la propriété sera offert à chaque participant. Soirée Independance day le 4 juillet, soirée Dolce vita le 12 juillet, soirée Signature cocorico le 14 juillet, soirée blanche le 18 juillet etc.
• Tarifs, dates et réservations en cliquant ici

Région

C’est le Oaï pour ce grand pastis. Joan, graphiste et fondateur de la marque Oaï of life, et Maristella, aux manettes de Cristal Limiñana, une des dernières fabriques de pastis à Marseille, ont décidé d’aniser notre été en élaborant un pastis marseillais percutant. Le pastis Oaï of Life est un pastis authentiquement marseillais (alors que beaucoup d’autres pastis sont élaborés ailleurs) et sa magie réside dans la synergie entre deux entreprises locales qui incarnent l’esprit et la culture de la ville. En utilisant des ingrédients soigneusement sélectionnés et en appliquant un savoir-faire traditionnel, ce pastis promet une expérience gustative incomparable portée sur l’anis et la réglisse, qui plaira aux amateurs de pastis simples et rafraîchissants. Disponible chez les meilleurs cavistes et épiceries fines de la région ou sur la boutique en ligne de Cristal Limiñana www.cristal-liminana.com

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Art de vivre En direct du marché

La foire à l'ail revient enfin à Marseille

perrodin ailC’est un événement car elle avait quitté le paysage des traditions marseillaises il y a 6 ou 7 ans dans une indifférence quasi-générale. La foire à l’ail revient battre le pavé du cours d’Estienne-d’Orves samedi prochain, 20 juin, sur les lieux même qui accueillaient ce rendez-vous paysan bien avant le cours Belsunce. A l’origine de cette renaissance : Emmanuel Perrodin, le chef du Relais 50, sur le Vieux-Port. Le cuisinier a convaincu sans grande difficulté Roland Schembri (le César Place), Eric Cornilleau (les Arcenaulx) et Delphine Roux (Madie les Galinettes) de se joindre à l’opération. Pour animer les étals, pas moins de 7 producteurs d’aulx, venus en voisins de Saint-Maximin, Peyrolles, le Puy-Sainte-Réparade et Eyguilles, déballeront plusieurs centaines de kilos d’aulx. « Et comme les taraillettes sont indissociables d’une vraie foire à l’ail, les taraillettes de la maison Massucco seront également exposées » se réjouit Perrodin. Pour compléter l’offre, enfin, deux safraniers, de Gardanne et Roquevaire, apporteront le meilleur de leur production.

« Cette foire est l’incarnation du concept de passé vivant, détaille le chef du Relais 50. L’ail est un élément fédérateur, essentiel de la cuisine marseillaise et provençale. Si cette idée trouve son public, nous organiserons une grosse fête pour la Saint-Jean l’an prochain. L’ail, c’est le symbole de Marseille, doux et revêche à la fois ».
Tout au long de la journée, les chefs cuisineront leurs spécialités à l’ail, Delphine Roux, préparera en live ses fameux alibofi et Emmanuel Perrodin servira au public une religieuse au caramel beurre-salé et ail confit. Quant aux autres cuisiniers, ils nous promettent de grandes surprises. Si vous ne connaissez pas la foire à l’ail, c’est la bonne occasion d’aller la visiter et d’y acheter des aulx incomparables, vous adorerez !

Samedi 20 juin, sur le cours d’Estienne-d’Orves, de 10 heures à 17 heures. Accès gratuit.

5 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • En voilà une bonne et même excellente idée ….de l’ail de chez nous et non plus d’Argentine ou Égypte ou autre…..avec un bilan carbone élevé …..

    BRAVO à cette initiative en souhaitant qu’elle se perpétue ….bonne chance

  • Pourquoi un seul jour, je suis née à Marseille et de mon temps la foire durait plus longtemps
    Je n’habite plus Marseille et il est difficile de venir pour un seul jour
    Espérons que cette excellente idée sera plus longue l’année prochaine
    Actuellement nous ne trouvons plus d’ail de notre pays, enfin nous allons retrouver le bon goût
    Merçi à monsieur Emmanuel Perrodin de cette initiative
    A l’année prochaine j’espère !!

  • Un grand merci à M. PERRODIN et aux autres restaurateurs partenaires et à l’initiative de cette bonne nouvelle ! Le retour de la traditionnelle foire à l’aïl nous réjouit en tant que Marseillais et Provençaux ! Nous avons malheureusement manqué le rdv du 20 juin mais nous serons là en 2016. Pour bien faire il faudrait que toute la population marseillaise soit tenue au courant de l’évènement et qu’on se retrouve tous comme avant comme nos vieux à la foire à l’aïl !
    Merci encore et à l’année prochaine !

  • Bravo !!
    Quelle honte d’avoir laisser tomber cette tradition. Aujourd’hui on achète de l’ail comme des boulons de 8, ne sachant quelle varité ni la provenance, ce que les marchands/producteurs du temps passé (1956) garantissaient.
    Félicitations aux courageux initiateurs de ce renouveau !
    Je souhaite un renouveau et bel avenir à cette belle manifestation provençale.
    Jean Isnard