Art de vivre

La Maison de Fogasses, le nouveau place to be d'Avignon

C’est un hôtel particulier comme Avignon en possède tant. Si la façade, sobre mais élégante, ne raconte guère les trésors qu’elle cache, c’est parce qu’ici, il faut pousser la porte pour découvrir cet hôtel particulier au sein duquel le temps semble n’avoir aucune prise. Cette maison du XVIe siècle se compose d’espaces multiples à destinations variables : la Maison de Fogasses a été remarquablement restaurée, décorée avec beaucoup de goût et propose quatre appartements pour visiteurs de passage, des cours de cuisine et une restauration sur fogasses cuisineplace joliment baptisée “table d’hôtes” ainsi qu’une galerie d’art. Mais les chefs d’entreprise y organisent aussi des séminaires, des tournages cinéma ou télé peuvent s’y dérouler et quantités d’événements à inventer y seront créés.
“On y sert une cuisine des ancêtres, une cuisine de fête, celle pour laquelle on met ses habits du dimanche” sourit Corinne Guyon, l’hôte souriante du lieu. Aux fourneaux, c’est Jean-Claude Altmayer, ancien chef emblématique de l’hôtel voisin de La Mirande, qui prend les casseroles en main.
Dès la première heure, Altmayer a tutoyé les étoiles du guide Michelin sans se prendre la tête, il n’est pas homme à prétention(s). Depuis Lameloise, en passant par la Côte Saint-Jacques jusqu’à Gérard Besson à Paris, il s’est fait le chantre d’une cuisine de produits, attachée à la saisonnalité et les recettes viscéralement ancrées dans le patrimoine gastronomique français. Altmayer n’est pas un homme de modes, il impose par sa personnalité rieuse et ses anecdotes délicieuses, une cuisine de rôtisserie, de sauces, de jus, de volailles, classique mais jamais passéiste.

Pour découvrir la Maison de Fogasses, Corinne propose chaque lundi pour le déjeuner une formule entrée, plat et dessert pour 17,50 €. En cuisine, des femmes, amies de Corinne Guyon, qui s’activent pour servir un menu aux tonalités féminines. Allez-y pour une petite sortie girly entre copines et comme vous serez séduites, vous reviendrez avec votre mari…

La Maison de Fogasses, 37, rue des Fourbisseurs à Avignon ; infos au 04 90 87 25 02. Le site c’est ici.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.