Carnet de cave

La Passerelle relance son salon des vins nature le 16 mai à Marseille

La Passerelle

On vient à la Passerelle pour manger entre amis mais on y vient aussi, et surtout, pour y boire des canons militants, découvrir des vins nature conformes à l’éthique de Kably, l’hôte des lieux, qui fut au moins l’un des premiers à organiser un salon des vins nature à Marseille. Lundi 16 mai prochain, sa Passerelle accueille un mini salon regroupant quelque 18 vignerons issus du quart Sud-Est de la France : Ardèche, Drôme, Vaucluse, Hérault, Var, Gard et Marseille.

Fondée en 1990, la Passerelle a 31 ans et a été la première enseigne à Marseille à promouvoir les vins nature. On lui doit les 4 éditions des « Vins animés » et les 7 éditions des « Animés du vin ». Après quelques péripéties dues, entre autres à la crise Covid, l’enseigne relance donc son festival. Toute l’année, on peut venir y choisir parmi 300-350 quilles nature ; bel exemple de longévité.
« C’est un rendez-vous ouvert aux particuliers mais également aux professionnels, avance Margot Méziane, en charge de l’organisation de cette journée. Le lundi est le jour idéal pour accueillir des sommeliers, cavistes et restaurateurs souhaitant intégrer des vins nature à leur offre ». Côté exposants, pour la plupart de grands habitués, c’est une occasion de se retrouver et de partager avec les consommateurs. « Il y aura également des projets collectifs, des gens qui font du vin à plusieurs », toujours des vignerons avec lesquels Kably a noué des liens amicaux forts. Si aucun objectif de fréquentation n’est affiché, l’équipe espère néanmoins accueillir un maximum de monde afin de faire découvrir les vins nature ou, tout au moins, présenter des quilles qui n’attendent que d’être bues.
« Les gens se connaissent pour la plupart, assure Margot. Il y a une ambiance chaleureuse et amicale garantie ». Côté pratique, le verre à dégustation est proposé à 5€ et les dégustations sont libres. Mais toujours avec modération…

La Passerelle, 26, rue des Trois Mages, Marseille 6e arr. ; infos au 04 96 12 46 12. Foire aux vins nature, lundi 16 mai de 11h à 21h.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux