En direct du marché

La pomme de terre, un légume plein d'énergie

En robe des champs, frites, en purée, rissolées, vapeur... la patate c'est savoureux quelque soit son accomodement
En robe des champs, frite, en purée, rissolée, vapeur… la patate c’est savoureux quelque soit son accommodement

La pomme de terre, légume très populaire en France, devrait marquer l’actualité des mois à venir. La FAO a en effet décidé de faire de 2008 l’Année internationale de la pomme de terre et le Salon International de l’Agriculture de Paris lui consacre sa Nuit de l’agriculture, le vendredi 29 février. Ce soir-là, les femmes portant le nom d’une variété de pomme de terre entreront gratuitement. L’occasion de faire le point sur cet aliment pas tout à fait comme les autres.

Un légume riche…
La pomme de terre, importée en Europe au XVIe siècle, comprend en moyenne 85 kcalories et 20g de glucides pour 100g, soit de “trois à six fois plus que les autres légumes frais” souligne l’Aprifel, l’Agence des fruits et légumes frais, ce qui en fait une bonne source d’énergie. De même, plusieurs minéraux entrent dans sa composition, notamment le potassium, le phosphore et le magnésium. Quant aux vitamines, B1 et B3, elles sont présentes “à des taux intéressants”. D’après l’Aprifel, “un plat de pommes de terre fournit en moyenne 18 mg de vitamine C”, soit “plus de 20% du besoin quotidien”. Mais attention, pour que la pomme de terre garde toutes ses vertus et soit plus digeste mieux vaut préférer une cuisson à la vapeur ou au four plutôt qu’en friture.

… mais léger pour le porte-monnaie
En comparaison avec d’autres légumes, la pomme de terre affiche un prix moyen très raisonnable. Autour de 1 euro environ le kilo.

Une utilisation variée
En moyenne en France, 30 kilos de pomme de terre sont consommés par habitant et par an explique le Comité national interprofessionnel de la pomme de terre (CNIPT). Sans oublier les 25 kilos consommés sous forme de produits transformés comme les frites, ou les plats cuisinés. D’après un sondage Sofres réalisé pour le CNIPT, 47% des maîtresses de maison utilisent la pomme de terre pour leurs potages, 39% pour les consommer natures, 27% pour agrémenter des salades comme pour les faire rissoler. 23% d’entre elles les utilisent pour leurs recettes de plats mijotés et enfin, 23% en font des frites et 21% de la purée.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.