En direct du marché

L'artichaut, légume du printemps

Two ArtichokesLe printemps marque le début de la saison de l’artichaut. Jusqu’à l’automne, ce légume connu pour ses bienfaits sur la santé reprend sa place dans les rayons des fruits et légumes frais. A consommer cru ou cuit selon les préférences, il est également un allié des régimes saisonniers.

Des variétés en fonction des goûts
Les variétés d’artichauts les plus consommés sont les bretons et les violets. Les premiers ont la particularité d’être assez gros et bien ronds, tandis que les seconds sont beaucoup plus petits. Le choix entre l’une et l’autre des variétés se fait simplement en fonction des envies de consommation. Pour des artichauts farcis ou cuits à la vapeur, mieux vaut préférer les variétés de Bretagne. En revanche, les artichauts violets peuvent se consommer crus, accompagnés d’une sauce vinaigrette ou arrosés d’huile d’olive, de crème de vinaigre balsamique et de parmesan…

Attention aux tâches
L’artichaut est un légume qui s’oxyde très rapidement et qui ne supporte pas une conservation de plus de deux jours. Une fois acheté, mieux vaut le consommer rapidement, sous peine de voir apparaître des tâches noires sur ses feuilles. En magasin, il faut veiller à ce que les artichauts soient les plus frais possibles. Pour cela, il faut les choisir lourds, avec des feuilles bien fermées.

Un atout pour la santé
L’artichaut est un légume connu pour ses vertus diurétiques, qui facilitent l’élimination des toxines et le transit intestinal. La présence non négligeable de potassium (385mg aux 100g) et de fibres (2g aux 100g) en font également un bon allié dans les régimes amincissants. Mais attention, si la présence de glucides en fait un aliment énergétique, il ne faut pas en abuser. Consommé dans de trop grandes quantités, l’artichaut “peut provoquer des ballonnements et des gênes intestinales”.

De petits prix
Le prix moyen de l’artichaut tourne généralement autour d’un euro l’unité. Selon le baromètre des produits frais de La Provence, le prix de l’artichaut était ainsi de 1,12 euro la pièce au début du mois d’avril.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Notez-le

La Grande tournée MPG poursuit son parcours dans les Bouches-du-Rhône dans plus de 40 villes et villages. Son but ? Promouvoir les produits de l’artisanat local, les spécialités de l’agriculture et de l’élevage, les échanges avec les cuisiniers de chaque terroir. De 9 heures à 13 heures, venez vous attabler, déguster, boire et jouer pour gagner des Pass resto d’une valeur de 50 euros. Rendez-vous le samedi 24 octobre à Saint-Rémy-de-Provence, le dimanche 25 octobre à Fuveau, le 31 octobre à Mollégès et le dimanche 1er novembre à Châteaurenard. Vous aurez également la possibilité de rencontrer l’équipe du Grand Pastis lors de chacun de ces événements.

Bandol à table revient pour sa 2e édition. Le rendez-vous gourmand animera le village les 23, 24 et 25 octobre. Le principe est simple : 1 produit, 1 producteur et 1 recette. vous pourrez venir déguster dans chacun des restaurants participant à la fête, une création gourmande, locale et de saison, élaborée spécialement pour l’occasion, et selon la sensibilité et l’inspiration des chefs. Un vigneron sera présent dans chacun des restaurants participants pour vous proposer des accords mets et vins et ainsi vous faire découvrir l’étendue du terroir et les spécificités des vins de Bandol. Pour que vous puissiez profiter de ce rendez-vous dans toute sa splendeur, pour chaque achat ou consommation effectué, votre stationnement au parking du Casino vous sera offert sous forme de ticket remis par l’artisan ou le restaurateur. Enfin, un tirage au sort sera organisé avec un repas pour 2 offert. L’opportunité de revenir essayer d’autres recettes et surtout de prolonger le plaisir ! Et pour que la fête soit totale, les commerçants offriront des réductions, cadeaux et autres avantages. Les infos mises à jour c’est ici.