Magazine

Le 68e festival d'Avignon aux couleurs des vins de Vacqueyras

Pour la 17e année consécutive, les vignerons de l’appellation vacqueyras seront les partenaires du prochain festival d’Avignon. Un jury de professionnels réunis au restaurant Christian Etienne vient de se réunir et a sélectionné 3 cuvées d’exception qui représenteront les vins de Vacqueyras lors du 68e festival d’Avignon.

A chaque couleur, son domaine, sa cuvée et son millésime :

  • Vacqueyras rouge, domaine de Montvac Arabesque 2011
  • Vacqueyras Blanc, château des Roques blanc 2012
  • Vacqueyras rosé, domaine Le Clos des Cazaux rosé 2013

Ces trois cuvées, ambassadrices de l’appellation porteront une étiquette spécifique mentionnant « cru officiel du festival d’Avignon ». Offertes aux invités, artistes, comédiens, metteurs en scène, elles accompagneront les temps forts du festival. Les bouteilles seront vendues chez les cavistes et restaurants avignonnais partenaires ainsi qu’à la boutique du festival située place de l’Horloge à Avignon. Vous pourrez aussi les retrouver lors des démonstrations « la petite Cuisine » tous les samedis du mois de juillet dans les Halles de la place Pie et en vente chez les deux cavistes des halles.

En savoir plus…
Au sud de la Vallée du Rhône, l’aire d’appellation Vacqueyras se situe dans le Vaucluse autour des Dentelles de Montmirail. AOC depuis 1990, Vacqueyras a rejoint la grande famille des crus de la vallée du Rhône. Les vins sont généralement puissants et équilibrés. Les rouges et les rosés sont principalement issus du grenache noir qui est le pilier de l’encépagement et apporte la structure. La syrah, le mourvèdre et le cinsault sont les autres cépages rouges de l’appellation. En ce qui concerne les blancs, le grenache blanc domine, même si le bourboulenc et la roussanne sont également utilisés. 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux