Restaurants en Provence

Le Fantastique, comme son nom l'indique

fantastique 3C’est un peu présomptueux de se donner pour nom de baptême « le Fantastique » sauf que, lorsque c’est vrai, ça devient tout de suite très sympatique. En plein boulevard Baille, cette petite façade attire l’oeil ; sur une ardoise, on promet que la cuisine est faite maison : courgettes rondes et champignons farcis au boeuf et flan d’asperges, tarte tomate-poivron à la tarte au citronmoutarde mesclun gourmand, gnocchis artisanaux sauce champignons et bol de salade, brick de thon roulé courgette-brousse-coriandre salade de jeunes pousses. C’est alléchant. A l’intérieur, derrière un magnifique comptoir fifties carrossé comme une Cadillac, une dame douce et souriante invite à prendre le plateau. C’est comme un self sauf qu’ici on voit la cuisine, on travaille en transparence. Commandez et vous êtes servis. Pas d’attente, c’est réjouissant lorsqu’on est affamé. Les gnocchis sont fermes juste ce qu’il faut baignés d’une sauce crémée aux champignons que vient asticoter une cuillère à soupe de parmesan râpé. Les brick croustillent, les courgettes rondes fondent. C’est une symphonie de goûts qui n’a rien à voir avec la cuisine calibrée des écoles hôtelières. Il s’agit plutôt d’une carte aux accents féminins, presque maternels. Et c’est bon ! Il faut venir rien que pour la salade de jeunes pousses par exemple, remarquablement assaisonnée, tout en équilibres et douceur avec une huile de sésame boisée qui réveille cette sauce sucrée-salée… Un bonheur qui se prolonge avec une belle part de tarte au citron meringuée, préparée du matin même, joliment acide que vous apprécierez avec un café. Quelques bouteilles de rouge bien senti ici et là, voilà qu’arrive l’heure du départ. Dans le jardin et la véranda, tout le monde porte ses lunettes de soleil. On resterait pour la sieste tellement l’accueil est charmant. Le come back est garanti, vous aussi y (re)viendrez.

76, bd Baille, Marseille 6e arr. ; 09 73 52 99 46. Du lun au ven de 8h à 14h30.
Jeu et ven de 18h30 à minuit. Fermé le dimanche. Comptez de 16 à 20 € par tête.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.