Art de vivre

Les petites infos indispensables de la semaine

Anne et “son” Jean-Phi à la sauce arménienne

anne et jean-philippe garabedianDes mezzes arméniens au poisson ? Mais ça n’existe pas ! Sauf à “La Boite à sardine” et seulement pour un service : jeudi 3 juillet à midi. Le chef Ludovic Turac et la Garabedian Family (c’est-à-dire Anne et son mari Jean-Philippe) jouent le jeu du “Jeudi c’est les amis” chez Fabien Rugi le patron du resto. Feuilles de vigne, beureks, pasterma et loukoums… version sardine ! Venez déguster et, accessoirement, les encourager.

La Boite à Sardine : 2 bd de la Libération, Marseille (M° Réformés-Canebière) ;
réservations au 04 91 50 95 95.

Jan van Naeltwijck expose à Saint-Rémy-de-Provence

Jan van Naeltwijck est un artiste doublé d’un explorateur comme on n’en rencontre plus. Né aux Pays-Bas, le jeune Jan est épris de nature, il se passionne pour le dessin d’oiseaux et enregistre leurs chants. Adolescent, il s’installe en France, passe 5 ans à la fac de droit puis intègre  l’école d’art de Nice, la fameuse Villa Arson. Il expose ses dessins et remporte un prix à la biennale de la Jeune peinture méditerranéenne. Il fréquente les ateliers de César, Arman, rencontre Christo, Ernest Pignon Ernest et Peter Greenaway. A partir de là commence une longue période d’exploration aussi bien artistique, que scientifique.
after the fireEn 2007 son atelier est entièrement détruit par un incendie, il considère à 50 ans passés qu’il est temps de faire le tour du monde. Il met en scène ses voyages qu’il organise comme un explorateur du début du siècle dernier. Des véhicules étranges, des combinaisons assorties aux couleurs de ses voitures légères et rapides pour de véritables aventures qui l’amènent des glaciers et volcans islandais aux monastères cachés du Bhutan, du cercle polaire aux antipodes de la Tasmanie. l’homme rencontre les moines bouddhistes et joue du didgeridoo avec les Aborigènes. Cette exposition, baptisée “After the Fire “, présentera son travail pictural, vidéos et ses recherches réalisés depuis.

A partir du 3 juillet jusqu’au 24 septembre, chapelle de Notre-Dame-de-Pitié, ave Vincent-van Gogh, à Saint-Rémy-de-Provence ; infos au 06 83 57 58 33.
 

Pluie de cadeaux aux caveaux

Les vins de Provence organisent pour la 5e année consécutive et pendant tout l’été, un grand jeu dans les caveaux de vente Côtes-de-Provence, Coteaux varois en Provence et Coteaux d’Aix-en-Provence, soit près de 300 caves réparties sur le Var et les Bouches-du-Rhône. Le jeu est gratuit, simple et sans obligation d’achat. Le vigneron remet au visiteur un ticket à gratter pour gagner immédiatement l’un des 80 000 lots mis en jeu (repas gastronomiques pour 2 personnes, bouchons en verre, stylos, lunettes de soleil fuchsias, sacs isothermes et bloc-notes). Cinq week-ends en Provence sont à également à gagner par tirage au sort sur le site www.vinsdeprovence.com/cote-caves/

Liste complète des caves participantes disponible dans les offices de tourisme (13, 83, 06)
et sur le site www.vinsdeprovence.com/cote-caves/

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.