Art de vivre

Les petites infos indispensables de la semaine

Anne et “son” Jean-Phi à la sauce arménienne

anne et jean-philippe garabedianDes mezzes arméniens au poisson ? Mais ça n’existe pas ! Sauf à “La Boite à sardine” et seulement pour un service : jeudi 3 juillet à midi. Le chef Ludovic Turac et la Garabedian Family (c’est-à-dire Anne et son mari Jean-Philippe) jouent le jeu du “Jeudi c’est les amis” chez Fabien Rugi le patron du resto. Feuilles de vigne, beureks, pasterma et loukoums… version sardine ! Venez déguster et, accessoirement, les encourager.

La Boite à Sardine : 2 bd de la Libération, Marseille (M° Réformés-Canebière) ;
réservations au 04 91 50 95 95.

Jan van Naeltwijck expose à Saint-Rémy-de-Provence

Jan van Naeltwijck est un artiste doublé d’un explorateur comme on n’en rencontre plus. Né aux Pays-Bas, le jeune Jan est épris de nature, il se passionne pour le dessin d’oiseaux et enregistre leurs chants. Adolescent, il s’installe en France, passe 5 ans à la fac de droit puis intègre  l’école d’art de Nice, la fameuse Villa Arson. Il expose ses dessins et remporte un prix à la biennale de la Jeune peinture méditerranéenne. Il fréquente les ateliers de César, Arman, rencontre Christo, Ernest Pignon Ernest et Peter Greenaway. A partir de là commence une longue période d’exploration aussi bien artistique, que scientifique.
after the fireEn 2007 son atelier est entièrement détruit par un incendie, il considère à 50 ans passés qu’il est temps de faire le tour du monde. Il met en scène ses voyages qu’il organise comme un explorateur du début du siècle dernier. Des véhicules étranges, des combinaisons assorties aux couleurs de ses voitures légères et rapides pour de véritables aventures qui l’amènent des glaciers et volcans islandais aux monastères cachés du Bhutan, du cercle polaire aux antipodes de la Tasmanie. l’homme rencontre les moines bouddhistes et joue du didgeridoo avec les Aborigènes. Cette exposition, baptisée “After the Fire “, présentera son travail pictural, vidéos et ses recherches réalisés depuis.

A partir du 3 juillet jusqu’au 24 septembre, chapelle de Notre-Dame-de-Pitié, ave Vincent-van Gogh, à Saint-Rémy-de-Provence ; infos au 06 83 57 58 33.
 

Pluie de cadeaux aux caveaux

Les vins de Provence organisent pour la 5e année consécutive et pendant tout l’été, un grand jeu dans les caveaux de vente Côtes-de-Provence, Coteaux varois en Provence et Coteaux d’Aix-en-Provence, soit près de 300 caves réparties sur le Var et les Bouches-du-Rhône. Le jeu est gratuit, simple et sans obligation d’achat. Le vigneron remet au visiteur un ticket à gratter pour gagner immédiatement l’un des 80 000 lots mis en jeu (repas gastronomiques pour 2 personnes, bouchons en verre, stylos, lunettes de soleil fuchsias, sacs isothermes et bloc-notes). Cinq week-ends en Provence sont à également à gagner par tirage au sort sur le site www.vinsdeprovence.com/cote-caves/

Liste complète des caves participantes disponible dans les offices de tourisme (13, 83, 06)
et sur le site www.vinsdeprovence.com/cote-caves/

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.