Magazine

Le meilleur écailler d'Europe est marseillais !

toinou vainqueurLe  60e concours européen du meilleur écailler 2015, organisé par le club Prosper Montagné, s’est déroulé il y a quelques jours à la Bonne franquette, un restaurant sis sur la butte Montmartre, à Paris. Pour cette coupe Louis Berryer, fondateur du concours, et après délibération du jury, 3  récompenses ont été attribuées à Ludovic Guichard (1er prix, coupe Louis-Beyer chez Toinou Coquillages à Marseille), José Daloïa (2e prix, coupe de la Bonne Franquette, l’Huîtrade “Guy  Savoy” à Paris) et Laziz Mazari (3e prix Prosper Montagné, brasserie La Mascotte à Paris). Sous  la  présidence d’Etienne Chavier, meilleur ouvrier de France poissonnier‐écailler, 14 candidats ont concouru et se sont mesurés au fil de 3 épreuves imposées :

  • connaissances générales portant sur les fruits de mer ;
  • ouverture-présentation : dressage sur plateau en  polystyrène de 10 huîtres spéciales, 10 huîtres plates, 5 moules d’Espagne, 10 clams, 5 praires et 5 vernis. Temps imparti :  18 minutes.
  • Artistique : le thème de l’épreuve était “la plage”. Chaque candidat disposait de 6 huîtres creuses n°2, 12 huîtres fines de claires n°4, 8 praires, 6 clams, 1 tourteau ou 4 pinces de crabe, 8 grosses moules d’Espagne, 4 grosses langoustines, 500g de bulots cuits, 300g de  bigorneaux cuits.

Chaque candidat devait fournir les plateaux, plats et à décors. Le socle du plateau ne devait aps excéder 60×60 à la base, la hauteur limitée de la base était de 70 cm.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €