Art de vivre

Le Meilleur pâtissier sur M6 : les pros marseillais en mode sucré

meilleur pâtissier
Claude Krajner, Clément Higgins et Pierre Lamour : la brigade « SudCrés »
Camille Payan, au centre, l’autre compétitrice marseillaise.

En janvier dernier, lors du Sirha (salon mondial de l’hôtellerie et de la restauration), la France a remporté à Lyon et ce, pour la 8e fois, la 15e coupe du monde de pâtisserie. Surfant sur l’engouement des Français pour la pâtisserie, la chaîne M6 a lancé  « Le Meilleur pâtissier – Les professionnels ». Adapté du format britannique « la Crème de la crème », ce concours a la particularité d’opposer, comme son titre l’indique, des pros de la pâtisserie et non des amateurs comme dans le programme « Top Chef ». Pour la première édition et sous la même équipe participent 4 pâtissiers marseillais : Clément Higgins (Bricoleurs de Douceurs), Pierre Lamour (la Table 5), Claude Krajner (Le Temps d’un Chocolat) et Camille Payan (le Palais de la Major).
Cyril Lignac, qui goûte les créations des amateurs dans « Le Meilleur pâtissier », sera également membre du jury de ce programme dérivé, mais il sera cette fois associé à trois professionnels de renom : Philippe Conticini, Pierre Hermé et Frédéric Bau qui complètent le jury parisien. Pendant plusieurs semaines 12 équipes vont s’affronter : les pâtissiers sélectionnés exercent au sein de brigades étoilées, sur des navires de guerre, dans des pâtisseries, chocolateries et des salons de thé disséminés partout sur le territoire. Rien de nouveau pour les Marseillais car, décidément, M6 aime faire ses castings sur le Vieux-Port : après Frédéric Charlet, Vanessa Robuschi, Ludovic Turac et Coline Faulquier, la chaîne découvre désormais nos talents sucrés. Mardi 2 mai, les Marseillais ne figuraient pas encore au générique du jeu mais leur entrée dans la compét’ est imminente !
« Le Meilleur pâtissier », à voir sur M6 chaque mardi soir dès 21 heures.

[Une expérience enrichissante]

Claude Krajner
« A posteriori, cette émission m’a permis de me surpasser car un concours quel qu’il soit est toujours très difficile sur le plan mental et physique. Tourner en plateau c’est éprouvant et concourir sur des sujets qui ne sont vraiment pas ma spécialités oblige à un dépassement de soi. Ce jeu m’a incité à viser toujours plus loin et de me conforter dans ma décision de concourir pour le titre « Un des meilleurs ouvriers de France ». Et bien évidemment je me réjouis des rencontres, des échanges que j’ai eus avec les pros. C’est tout ce que j’aime ». 
Clément Higgins
« Le concours m’a beaucoup appris sur moi même et sur ma façon d’aborder le travail dans l’urgence. Humainement, les autres équipes étaient formidables et les équipes de la production étaient aux petits soins même a 2 heures du matin. Ils font un boulot incroyable ! Enfin c était un rêve d’avoir comme jury des pâtissiers comme Philippe Conticini, Pierre Hermé, Cyril Lignac et Frédéric Bau. Leurs conseils et leur vision du travail nous ont énormément apporté »
Pierre Lamour
« Ce fut une expérience incroyable avec des rencontres exceptionnelles dont les équipes adverses comme les « Glucosés » de Bordeaux. Nous avons également été surpris par les capacités de l’équipe de la marine française d’avoir pu relever le défi. J’ai aimé me mesurer à d’autres professionnels de la pâtisserie issus de toutes les régions de l’Hexagone. Nous étions trois chefs d’entreprise et avons eu moins le temps de nous entraîner que ceux qui sont employés mais c’est le jeu »… 
Photo Marie Etchegoyen

 

 

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.