Carnet de cave

Le Rhinocéros : cocktails, vins et food animent le comptoir

Rhinocéros

Que les nostalgiques de bons vins se rassurent, le Rhinocéros continuera à déboucher de beaux et bons flacons comme, jadis, les hôtes de la Part des Anges le faisaient. Après plusieurs années de fermeture, le local de la rue Sainte a repris des couleurs et renoue avec les clients depuis le 7 juin dernier. A l’origine de ce renouveau, il faut aller chercher deux associés, Michaël Cohen, ancien intendant de la résidence de l’ambassadeur de France à Bangui, en République centrafricaine, et Fabrice Necas, « entrepreneur dans le sport » comme il aime à se décrire et président de la fondation de Marseille, sous l’égide de la fondation de France.

Le rhinocéros du pape
Amis dans la vie et associés dans le travail, Michaël et Fabrice ont créé un univers de béton ciré et de matière brutes (bois, patio en chaux-chanvre) pour suggérer la savane d’où se serait échappé un rhinocéros. Le bar à vins, riche de 150 références, survole la vallée du Rhône méridionale, les côtes de Provence, les coteaux d’Aix et la micro appellation Bellet, à Nice. Tout le reste, soit 65% de l’offre, invite à découvrir les principaux terroirs français. Voilà pour les vins. Côté food, le duo a accueilli le jeune chef de 21 ans, Alexandre Cano (ex-Bonne Mer à Vauban), qui propose un assortiment de planches apéritives (charcuteries basques d’Eric Ospital, fromages sélection l’Art de la Fromagerie, pain Pain Pan) et une carte plus classique de restauration à l’assiette (tacos effilochée d’agneau de Sisteron-fromage tahine-oignons crispy coriandre zeste combawa, loup-sabayon moutarde piment d’espelette aubergines confite et chorizo et tataki de bœuf de Galice marinade pickles de radis bluemeat pousses de radis).

En salle, le directeur Joffrey Josué et Frédéric Marion Ridolfi pilotent une équipe volontiers souriante et cool. « On peut venir pour l’apéro, déjeuner ou dîner, on peut également venir en seconde partie de soirée, pour boire un très bon gin tonic, découvrir nos trois Spritz sans Apérol et composer, pourquoi pas ?, son propre « ginto » avec l’un de nos 12 gins artisanaux » raconte Michaël Cohen. Quant à l’animal totem choisi pour symboliser la maison, le duo d’associés raconte qu’il fait référence au rhinocéros offert en 1516, par le le roi Manuel du Portugal au pape Léon X et qui fit escale à Marseille, débarqué sur l’ïle d’If. Et si l’animal, dans son périple était passé par notre actuelle rue Sainte ?

Le Rhinocéros, 33, rue Sainte, Marseille 1er arr. ; infos au 04 88 60 60 30.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.