Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Carnet de cave

Le Rhinocéros : cocktails, vins et food animent le comptoir

Rhinocéros

Que les nostalgiques de bons vins se rassurent, le Rhinocéros continuera à déboucher de beaux et bons flacons comme, jadis, les hôtes de la Part des Anges le faisaient. Après plusieurs années de fermeture, le local de la rue Sainte a repris des couleurs et renoue avec les clients depuis le 7 juin dernier. A l’origine de ce renouveau, il faut aller chercher deux associés, Michaël Cohen, ancien intendant de la résidence de l’ambassadeur de France à Bangui, en République centrafricaine, et Fabrice Necas, « entrepreneur dans le sport » comme il aime à se décrire et président de la fondation de Marseille, sous l’égide de la fondation de France.

Le rhinocéros du pape
Amis dans la vie et associés dans le travail, Michaël et Fabrice ont créé un univers de béton ciré et de matière brutes (bois, patio en chaux-chanvre) pour suggérer la savane d’où se serait échappé un rhinocéros. Le bar à vins, riche de 150 références, survole la vallée du Rhône méridionale, les côtes de Provence, les coteaux d’Aix et la micro appellation Bellet, à Nice. Tout le reste, soit 65% de l’offre, invite à découvrir les principaux terroirs français. Voilà pour les vins. Côté food, le duo a accueilli le jeune chef de 21 ans, Alexandre Cano (ex-Bonne Mer à Vauban), qui propose un assortiment de planches apéritives (charcuteries basques d’Eric Ospital, fromages sélection l’Art de la Fromagerie, pain Pain Pan) et une carte plus classique de restauration à l’assiette (tacos effilochée d’agneau de Sisteron-fromage tahine-oignons crispy coriandre zeste combawa, loup-sabayon moutarde piment d’espelette aubergines confite et chorizo et tataki de bœuf de Galice marinade pickles de radis bluemeat pousses de radis).

En salle, le directeur Joffrey Josué et Frédéric Marion Ridolfi pilotent une équipe volontiers souriante et cool. « On peut venir pour l’apéro, déjeuner ou dîner, on peut également venir en seconde partie de soirée, pour boire un très bon gin tonic, découvrir nos trois Spritz sans Apérol et composer, pourquoi pas ?, son propre « ginto » avec l’un de nos 12 gins artisanaux » raconte Michaël Cohen. Quant à l’animal totem choisi pour symboliser la maison, le duo d’associés raconte qu’il fait référence au rhinocéros offert en 1516, par le le roi Manuel du Portugal au pape Léon X et qui fit escale à Marseille, débarqué sur l’ïle d’If. Et si l’animal, dans son périple était passé par notre actuelle rue Sainte ?

Le Rhinocéros, 33, rue Sainte, Marseille 1er arr. ; infos au 04 88 60 60 30.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.