Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie B R U M E S, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
La sélection du GP
• Atelier cuisine, « vinyles à déguster » pour les 8 ans et plus avec le Studio Mille Feuilles, mardi 21 mai  à 18h30 à la médiathèque de Cavaillon, 60, rue Véran Rousset (gratuit).
• De l’encre et du vin, un atelier d’écriture accompagné d’une dégustation de vins ! Animé par Alexandre Tran autour de deux ou trois thèmes (une photo, une citation, un vers…) pour se lancer dans l’écriture. A partir de 18 ans, mardi 21 mai 19h.
• Dj set Pastaciutta, une performance musicale et culinaire de Floriane Facchini avec Clément Martin. Ce DJ set allie musiques méditerranéennes qui évoquent avec « amore » le goût de la cuisine italienne et préparation de pâtes fraîches à déguster ensemble entre autres joyeusetés. Le mer. 22 mai de 18h30 à 21h30 (gratuit).

Suis-nous sur les réseaux

Villeneuve-lès-Avignon

► 3 chefs – 5 étoiles au Prieuré.- C’est l’histoire de 3 chefs – Christophe Chiavola, chef étoilé du Prieuré, Glenn Viel, chef triplement étoilé à l’Oustau de Baumanière et Grégory Mirer, chef étoilé privé – qui, sous le signe de l’amitié, nous proposent une soirée exceptionnelle au Prieuré de Villeneuve-lès-Avignon. Une cuisine d’instinct, surprenante, inspirée par la nature, épurée, aux multiples saveurs de Provence et d’ailleurs qui fait la part belle au produit : « Dans le ventre d’un calalard » par Glenn Viel, « Le petit bateau, rapide mais pas trop » par Christophe Chiavola, « De la terre à la plume » par Grégory Mirer. Laissez-vous embarquer et vivez une parenthèse gastronomique en 5 plats.
• Menu 6 mains, en 5 plats avec accord mets et vins (380 € -places limitées) le mercredi 22 mai au dîner. Réservation uniquement par téléphone : 04 90 15 90 15.

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

Le Rhul, une institution amarrée à la corniche depuis 1949

le Rhul

Le calme après la tempête. Après un peu moins d’un an de fermeture sanitaire, l’équipe du Rhul attend impatiemment « le retour à la vie ». « Nous travaillons en ce moment sur l’accueil en terrasse de nos clients et on sent que la clientèle à faim de sorties et de restaurants, tout le monde en a marre maintenant » analysent Christine Fabre et sa soeur Gabrielle Galligani. Héritières de leurs grands-parents qui fondèrent le Rhul en 1949, les deux soeurs incarnent la 3e génération à la tête de cette institution amarrée sur la corniche, dominant l’anse de Maldormé.
Les années passent et le Rhul résiste aux modes parce que sa famille n’a jamais voulu en épouser les soubresauts. Les 13 chambres, dont 10 avec vue éblouissante sur mer, n’ont rien sacrifié aux standards du confort tout en conservant un esprit intime, loin de l’uniformisation rampante de la déco actuelle.

Le chef Jean-Marie Bizet, depuis 17 ans aux côtés de Christine et Gabrielle, fait figure de fidèle d’entre les fidèles, au côté de ses collègues de travail, parmi lesquels certains revendiquent plus de 30 ans de travail au Rhul. « Ce que je préfère, c’est le loup en croûte de sel » confesse Gabrielle quand Christine avoue une passion pour la bouillabaisse et son corollaire, la soupe de poissons. « Il y a aussi la zupa inglese », ajoute cette dernière évoquant quelques cerises amarena et biscuits cuiller imbibés d’amaretto et blancs en neige, « un dessert d’une étonnante légèreté ». « L’avenir du Rhul ? Ce n’est pas la préoccupation du moment » lâchent en choeur les deux soeurs qui ne se verraient pas « faire autre chose ».

« Nous essayons de servir une cuisine régulière, nos recettes sont intangibles et nous perdurons avec constance »

Christine et Gabrielle
Le Rhul vient de lancer sa Bouillabarque. Comme il n’est plus possible de s’attabler dans un restaurant, l’équipe a installé une barque au pied de l’hôtel et vous propose de venir déguster la Bouillabarque, sa fameuse bouillabaisse servie dans une baguette croustillante à la façon d’un sandwich. A savourer tout en se promenant en front de mer. Infos et commandes aux 04 91 52 01 77 et 04 91 52 54 54.
Analysant le paysage gastronomique marseillais avec un recul, dont très peu de restaurateurs marseillais peuvent se targuer, Gabrielle Galligani et Christine Fabre constatent que l’offre en restaurants s’est démultipliée depuis l’époque de feu leur père Alexandre. « Avant, les clients venaient pour le repas du dimanche ou pour fêter un événement important. Désormais, le restaurant est devenu un objet de sortie fréquent et la clientèle s’est faite plus exigeante ». Sans sacrifier à la tradition, il a fallu donc s’adapter : – Toutes les idées sont bonnes à prendre, dit Christine. Mais on reste intransigeantes sur la recette de la bouillabaisse, la qualité et la fraîcheur des poissons qui nous arrivent de l’Estaque et du Vallon des Auffes ».

Entre autres éléments du patrimoine, la découpe des poissons devant les clients, le service de la soupe à l’anglaise et le fameux chariot de desserts font partie de « ces petits éternels » qui signent l’identité du Rhul : – La cuisine est à la mode, pas la gastronomie » tonne Christine Fabre. Jugeant que la gastronomie marseillaise se porte « bien mieux qu’avant », les deux Dames du Rhul estiment que deux restaurants 3 étoiles au Michelin pour une même ville, c’est miraculeux. Du Miramar à la Villa en passant par le Tuba et Chez Paul aux Goudes, leur carnet de bonnes adresses reflète leur goût pour une cuisine assaisonnée de leurs plus grandes amitiés. Savoureux. 

Le Rhul, 269b, corniche Kennedy, Marseille 7e arr. Infos au 04 91 52 54 54.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci pour cette excellente soupe de poissons offerte par vos soins pour la journée en paroisse.
    Vous nous avez régalés. J’ai été pendant une vingtaine d’années professeur de lettres classiques au Cndf.
    Je ne sais pas si je vous ai eues comme élèves. En tout cas, merci pour votre générosité.