Magazine

Le salon du Chocolat, millésime 2015 est annoncé

jp bensaidLe salon du Chocolat est devenu, avec la Saint-Valentin et les vacances au ski,  l’un des temps forts de février. Chaque année depuis 6 ans maintenant, ce rendez-vous pour cacaomanes patentés réunit toujours plus d’amateurs. Ils étaient 29 000 en 2014 et cette année, ses deux organisateurs, Jean-Pierre Bensaïd et Boris Boyadjian, espèrent dépasser le cap des 30 000 entrées. “Nous avons réuni un peu plus de 50 exposants, des chocolatiers bien sûr mais aussi des confiseurs, nougatiers, pâtissiers et autres spécialistes de fruits secs” explique Bensaïd, par ailleurs consul de Sao-Tomé et Principe.

Laurent Favre-Mot aussi sera là
De vendredi à dimanche inclus, soit 3 jours, les visiteurs profiteront des démonstrations animées par des chefs toutes les heures : des plats cuisinés à la pâtisserie, il y en aura pour tous les goûts. “Edouard Cristaudo (Ardèche), julien Diaz (Calvi, Corse), David Faure (Nice), Benoît Witz et Laurent Trocmé (La Celle, Var) figurent parmi les talents régionaux qui animeront des démonstrations” se réjouit Jean-Pierre Bensaïd. mais les régionaux seront aussi de la partie : Ludovic Turac et Grégory Radulic (Table au Sud et l’Epuisette, Marseille), Simon Pacary et Renan Kernen (L’Esprit de la Violette et Côté Cour, Aix) ne manqueront pas à l’appel. Laurent Favre-Mot, Sébastien Richard et le post it notespâtissier représentant Dalloyau à Marseille participeront aussi à la fête.

Dimanche, les ténors du barreau
vous invitent au procès du chocolat
Dimanche en milieu d’après-midi à 15h30, les deux ténors Jean-Louis Keïta et Dominique Mattei, respectivement ancien bâtonnier d’Aix et de Marseille, invitent le public à assister au procès du chocolat. L’un après l’autre, ils plaideront, dans un esprit qu’on devine d’avance plein d’esprit et de gourmandise, en faveur ou en défaveur du chocolat. “Et ce sera à l’assistance de donner son verdict”, s’amuse par avance Jean-Pierre Bensaïd.

Au fil des ans, la bonne santé du salon du Chocolat marseillais a conduit ses organisateurs à dupliquer la recette à Toulouse et Monaco : “Le salon du Chocolat existe à Paris depuis 20 ans, explique Jean-Pierre Bensaïd. En qualité de consul de Sao-Tomé et Principe, nous y participons depuis la première édition avec toujours le même enthousiasme. Il était donc logique que nous défendions ce concept en province”. Et voilà comment deux Marseillais contribuent à défendre un plaisir qui n’a rien d’interdit…

Salon du chocolat les 27 (14h-22h), 28 février – 1er mars (10h – 19h) au parc Chanot (hall 1), Marseille 8e ;  contact : 08 25 88 43 90.
Parking : 5 €. Tarif : 9 €, 7 € (prévente web), 3 € (5-12 ans), gratuit pour les moins de 5 ans.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.