Magazine

Le salon du Chocolat, millésime 2015 est annoncé

jp bensaidLe salon du Chocolat est devenu, avec la Saint-Valentin et les vacances au ski,  l’un des temps forts de février. Chaque année depuis 6 ans maintenant, ce rendez-vous pour cacaomanes patentés réunit toujours plus d’amateurs. Ils étaient 29 000 en 2014 et cette année, ses deux organisateurs, Jean-Pierre Bensaïd et Boris Boyadjian, espèrent dépasser le cap des 30 000 entrées. “Nous avons réuni un peu plus de 50 exposants, des chocolatiers bien sûr mais aussi des confiseurs, nougatiers, pâtissiers et autres spécialistes de fruits secs” explique Bensaïd, par ailleurs consul de Sao-Tomé et Principe.

Laurent Favre-Mot aussi sera là
De vendredi à dimanche inclus, soit 3 jours, les visiteurs profiteront des démonstrations animées par des chefs toutes les heures : des plats cuisinés à la pâtisserie, il y en aura pour tous les goûts. “Edouard Cristaudo (Ardèche), julien Diaz (Calvi, Corse), David Faure (Nice), Benoît Witz et Laurent Trocmé (La Celle, Var) figurent parmi les talents régionaux qui animeront des démonstrations” se réjouit Jean-Pierre Bensaïd. mais les régionaux seront aussi de la partie : Ludovic Turac et Grégory Radulic (Table au Sud et l’Epuisette, Marseille), Simon Pacary et Renan Kernen (L’Esprit de la Violette et Côté Cour, Aix) ne manqueront pas à l’appel. Laurent Favre-Mot, Sébastien Richard et le post it notespâtissier représentant Dalloyau à Marseille participeront aussi à la fête.

Dimanche, les ténors du barreau
vous invitent au procès du chocolat
Dimanche en milieu d’après-midi à 15h30, les deux ténors Jean-Louis Keïta et Dominique Mattei, respectivement ancien bâtonnier d’Aix et de Marseille, invitent le public à assister au procès du chocolat. L’un après l’autre, ils plaideront, dans un esprit qu’on devine d’avance plein d’esprit et de gourmandise, en faveur ou en défaveur du chocolat. “Et ce sera à l’assistance de donner son verdict”, s’amuse par avance Jean-Pierre Bensaïd.

Au fil des ans, la bonne santé du salon du Chocolat marseillais a conduit ses organisateurs à dupliquer la recette à Toulouse et Monaco : “Le salon du Chocolat existe à Paris depuis 20 ans, explique Jean-Pierre Bensaïd. En qualité de consul de Sao-Tomé et Principe, nous y participons depuis la première édition avec toujours le même enthousiasme. Il était donc logique que nous défendions ce concept en province”. Et voilà comment deux Marseillais contribuent à défendre un plaisir qui n’a rien d’interdit…

Salon du chocolat les 27 (14h-22h), 28 février – 1er mars (10h – 19h) au parc Chanot (hall 1), Marseille 8e ;  contact : 08 25 88 43 90.
Parking : 5 €. Tarif : 9 €, 7 € (prévente web), 3 € (5-12 ans), gratuit pour les moins de 5 ans.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.