Carnet de cave

Le Santenaire, le vin de noix renoue avec la gastronomie

vin de noixLe vin de noix serait-il reparti à la conquête de notre gastronomie contemporaine ? Bernard Largillier en est persuadé. Ce Marseillais s’est lancé dans commercialisation d’un vin de noix traditionnel, “sans ajout d’arôme, naturel, conforme à la recette que toutes les familles cuisinaient en Provence autrefois”. Dans une charmante maison noyée dans un écrin de verdure du 14e arrondissement de Marseille, à quelques encablures des barres d’immeubles du quartier du Merlan, Bernard Largillier fait visiter sa cave et raconte ses souvenirs : “Je suis tombé dans le vin de noix lorsque j’étais enfant, quand le dimanche on déjeunait en famille ou lorsqu’on recevait des invités, on servait un vin de noix. On m’envoyait à la cave chercher une bouteille que je remontais mesurant chaque geste et faisant attention à ne pas la secouer”… Jusqu’au jour où le jeune Bernard exhume une vieille bouteille couverte de poussière, oubliée depuis 6 ans. “C’était un vin de noix qui avait remarquablement bien vieilli” poursuit-il.

Produit médicinal
Dans la famille Largillier, on a toujours fait du vin avec des noix de Grenoble et ce sont les sœurs de Bernard, infirmières professionnelles, qui lui ont confié la recette familiale. “Je me suis lancé dès 1999 et très vite, nous avons manqué d’alcool de pharmacie. J’ai bien tenté la recette avec de l’alcool de grande surface qui titrait de 34 à 37° mais ça ne marchait pas”. Bienveillant, un fournisseur d’alcool a été d’accord pour livrer les litres nécessaires à condition de répondre au cahier des charges des douanes.
“J’ai donc fondé une société, déposé un nom de marque, aménagé un local et au printemps 2014, j’ai reçu mon agrément. La première cuvée a suivi”. La famille a réfléchi à un nom et très vite “Santenaire” s’est imposé, parce qu’ “historiquement le vin de noix a toujours été considéré comme un produit médicinal dans les campagnes”.

vin de noixSi la recette de Bernard Largillier n’est pas secrète, en revanche, ce dernier reste muet sur son process pour le rendre commercialisable. “Tous les cavistes refusaient mon produit arguant de l’effondrement des ventes de vin doux depuis des années. Alors j’ai dû trouver de nouveaux marchés pour vendre mon vrai vin de noix comme on le fait dans les familles”. Et toujours par respect pour les usages anciens, le Santenaire est naturel “car autrefois, on n’utilisait pas de produits phytosanitaires”. Les magasins bio ont donc tout naturellement commencé à commercialiser les bouteilles de Santenaire et les belles ventes au salon Savim ont conforté Bernard Largillier dans sa conviction. “Dans la foulée le site du Petit Ballon nous a décerné une note de dégustation de 18/20 et j’ai réussi à convaincre la Grande Epicerie du Bon Marché à Paris de référencer mon vin de noix”, sourit Bernard Largillier.

Aujourd’hui, quelque 1000 bouteilles de Santenaire sont vendues chaque année “mais nous en produisons de 4000 à 6000, ajoute Largillier. Toutes les bouteilles non commercialisés sont stockées afin de proposer des millésimes de 4, 5 ou 6 ans d’âge”. Chacun sa madeleine. Trempée dans le thé chez Proust elle revêt un caractère plus rustique chez Bernard Largillier qui en est convaincu : “C’est un produit d’excellente qualité qui trouve de nombreux usages dans la gastronomie contemporaine”. Le meilleur est à venir… et à boire.
Informations, points de vente et tarifs au 04 91 02 64 58.

Notes de dégustation

Les vins de noix du Santenaire sont aptes au vieillissement. Conservées à la verticale, dans le noir, des bouteilles produites en 1999 se révèlent encore délicieuses, “ce qui prouve bien qu’on pourra commercialiser du 20 ans d’âge”, assure Bernard Largillier. Ce dernier préconise de déguster son vin de noix certes à l’apéritif mais “il faut innover et l’accompagner avec des desserts peu sucrés. Au Petit Nice par exemple, on l’a servi avec un nougat glacé ou un gâteau à la noix peu sucré également“. Le Santenaire accompagne élégamment un foie gras pour sa longueur en bouche et les valeurs paysannes qu’il véhicule. “Avec le recul que nous avons, le vieillissement ne présente aucun risque de madérisation” assure Largillier.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Spécial Covid-19

Terre de Mars Le groupement propose des paniers avec des semences paysannes. Des fruits et légumes cultivés sans produits phytosanitaires vendus en paniers composés tous les lundis de 17h à 19h à la ferme Sainte-Marthe (25, impasse du Four de Buze, 14e). Tous les jeudis de 18h à 19h à la brasserie Zoumaï (7, cours Gouffé, 7e arr.) sans engagement. Infos au 06 50 13 70 02 et contact@terredemars.fr

Paniers marseillais Voici le lien vers la cartographie des  30 Paniers de quartier Vous prendrez contact avec les responsables bénévoles du Panier Marseillais près de chez vous pour souscrire un contrat d’essai. Les légumes frais du panier (environ 6kg, idéal pour 2 personnes) sont cultivés par le maraîcher qui vous livre en direct , en agriculture biologique dans votre région.sol

Terre de Mars Les ventes sont maintenues, adressez vos commandes de paniers au 06 50 13 70 02 ; infos sur le site.

Amap Saint-Cannat L’Amap anime un drive devant la salle Artaud de l’espace coopérative, chaque vendredi de 16h30 à 18h. Paniers de légumes préparés chez le producteur. Infos Amap Saint-Cannat : 006 8332 4154 et mail : amap13760@gmail.com

À Lambesc, marché paysan  sous la halle paysanne, le mardi de 14h à 19h.

  À Peyrolles, les paysans de la Durance ont mis en place un service de drive fermier : une caravane présente les mardis et vendredis de 14h à 18h, proche du marché habituel des producteurs route de la Durance. Passer commande le samedi pour récupérer le panier le mardi et commande le mardi pour récupérer le panier le vendredi. Commande par SMS au 06 08 84 46 71.

Vins des Côtes-du-Rhône Amateurs des vins des côtes-du-Rhône voici le lien à cliquer ici pour retrouver sur une carte les adresses des caves qui livrent, reçoivent et font vivre leur vignoble. Essentiel !

Bienvenue à la Ferme Le réseau dans toute la région Paca propose une sélection d’adresses pour faire vos courses directement chez le producteur, ou dans un drive fermier, dans un magasin de producteurs ou dans un marché de producteurs de pays. Connectez-vous ici

La carte des commerces de proximité En ces temps troublés, il faut panacher les solutions, du supermarché à la supérette en passant par les commerces de proximité qui ont plus que jamais besoin de votre solidarité et de vos achats pour vivre. N’hésitez pas à consulter cette carte qui évoluera au fil des jours et gardez en tête que vous ne pouvez pas vous éloigner de votre domicile. La carte des commerces de proximité ici

Réseau d’entraide entre paysans et consommateurs du 13 Cette carte interactive a été créée par l’Adear 13 dont une des missions est d’accompagner les paysans dans la vente de leur production en circuits courts dans tout le département des Bouches-du-Rhône. Rendez-vous ici.

Partout dans les Bouches-du-Rhône La Chambre de commerce et d’Industrie d’Aix-Marseille Provence propose une carte de géolocalisation des commerces de proximité ouverts sur tout le territoire. Si vous êtes commerçant, vous pouvez vous inscrire ici.
La carte des commerces dans le département ici.

Livraisons de viande 100% locale Les éleveurs des Bouches-du-Rhône se mobilisent pour approvisionner en direct les consommateurs en viande élevée sur place. Pour retrouver le chemin des exploitations, acheter local et permettre aux consommateurs de s’approvisionner directement auprès des producteurs, commandez sur la page facebook dédiée. @leseleveursdu13