Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Carnet de cave

Mus cat’, le vin copain de Hélène au domaine de Fontavin

Elle aurait pu être artiste ou psychologue… L’histoire a voulu qu’elle devienne vigneronne. Hélène Chouvet-Coton est la digne héritière d’une famille de vignerons bon teint. Son papa, Michel Chouvet, sa maman, Martine Clerc, se sont mariés en 1970 mettant dans la corbeille nuptiale leurs terres respectives et une passion héréditaire. Dix-neuf ans plus tard, la création du domaine de Fontavin a scellé à jamais l’encépagement de cette famille sur cinq appellations (Vacqueyras, Gigondas, Beaumes-de-Venise, Châteauneuf-du-Pape, Côtes-du-Rhône) et huit communes de la vallée du Rhône sud.mus cat’
mus cat'La vision humaniste de la vigne et du raisin ont poussé Hélène à engager la conversion en bio du domaine en 2008, « chez nous, le bio n’est pas un concept mais un mode de vie avant même d’être un mode cultural », assume crânement la vigneronne qui s’enorgueillit de vins à son image, des vins en liberté et en vérité « que j’ai élevés comme mes enfants, avec sagesse, patience et amour » insiste-t-elle.

Pour entamer l’année entre copains, Hélène Chouvet-Coton a eu l’idée de ce blanc non sucré, bien frais, pas compliqué puisqu’uniquement composé de muscat blanc à petit grain, poétiquement baptisé Mus Cat’. Un jeu de mot subtil entre « mus », souris en suédois et cat, chat en anglais… Protégées du mistral, les vignes âgées de 30 ans sont enherbées et les sols sont enrichis de compost de mouton. Après un pressurage direct, une fermentation à basse température et une filtration avant la mise en bouteille, ce blanc aguicheur exhale des arômes subtils de fruits et fleurs blanches. La bouche, légèrement acidulée, évoque les agrumes (pamplemousse) et sera parfait pour aiguiser les appétits à l’apéritif. Ce vin Mus Cat’ tiendra tête avec bonne humeur aux poissons et aux fromages (chèvres cendrés, pélardons). A servir à 8-10°C.

Domaine de Fontavin, 1468, route de la Plaine, 84350 Courthézon ; infos au 04 90 70 72 14.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.