Magazine

Le vin rosé poursuit sa croissance mondiale

Les Français raffolent du vin roséCes derniers jours, on a beaucoup parlé de l’Italie devenue premier pays producteur mondial de vin devant la France… Mais un autre chiffre est passé inaperçu : la France est devenu le premier producteur mondial de vin rosé avec 7,6 millions d’hectolitres produits en 2014 (soit 30% de la production mondiale). A la suite du point de conjoncture vitivinicole mondiale 2015 donné par l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin à Paris mercredi, un focus 2015 sur les vins rosés permet de voir la vie en rosé.

On y apprend que : 24,2 millions d’hectolitres de vin rosé ont été produits dans le monde en 2014, soit une augmentation de 16% depuis le début des années 2000 (20,9 Mhl en 2002). Le rosé représente 9,6% de la production totale de vins tranquilles.
Entre 2002 et 2014, la production de vin rosé en France a progressé de presque 50% (7,6 millions d’hectolitres en 2014 contre 5 millions d’hectolitres en 2002).
La Provence, avec 165 millions de bouteilles de rosés en 2014, est la première région en France productrice de vin rosé AOP, elle fournit près de 40% de la production nationale et environ 5,6% des rosés du monde.

10 verres sur 100 sont rosés
22,7 millions d’hectolitres de vin rosé ont été consommés dans le monde en 2014, soit une augmentation de 20% depuis 2002 (18,9 Mhl en 2002). La consommation mondiale de rosé représente 10,3% de la consommation totale de vins tranquilles. Cette augmentation est surtout tirée par la progression de la consommation de vin rosé en France qui est passée de 5 millions d’hectolitres de rosé consommés en 2002 à 8,1 millions d’hectolitres en 2014 soit une augmentation de +43%.
La France est ainsi le 1er pays consommateur de vin rosé avec 8,1 millions d’hectolitres consommés en 2014 soit 36% de la consommation mondiale, suivi par les Etats-Unis avec 3,2 millions d’hectolitres soit 14% de la consommation mondiale. La consommation de vin rosé en France n’a jamais cessé de progresser depuis 1990, pour atteindre aujourd’hui le chiffre record de 30,3% de la consommation totale de vin. En 25 ans, la consommation de rosé a quasiment triplé !

Sources : service économie du CIVP – OIV / Observatoire économique des marchés internationaux des vins Rosés (CIVP et FranceAgriMer)
Photo Jean-Louis Zimmermann

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.