Restaurants en Provence

Le libanais officiel en mode dark kitchen repéré sur Insta

le Libanais

La redéfinition du paysage de la restauration est en marche. De plus en plus, les restaurants fantômes prennent le pas sur la restauration traditionnelle, les uns prenant la place laissée vide par les autres. Un restaurant fantôme, une dark kitchen pour les anglophiles, se résume à une seule cuisine qui prépare des repas livrés directement aux clients, sur leur lieu de travail ou à domicile. Plus de salle, plus de serveur, plus de vaisselle et encore moins de nappes et de serviettes. Parmi les plus célèbres, on connaît Holymelt, spécialisé dans les burgers à la Joliette et voici que surgit dans le paysage Instagram, le compte de le_libanais_officiel_ un restau libanais qui propose une carte de cuisine proche-orientale assez consensuelle.

Des falafels, des fatayers (viande, épinards, fromage), du babaghanouj (caviar d’aubergines), le hommos, deux feuilles de vigne végétariennes et un arayes (viande façon fekte grillée entre deux tranches de pain façon panini)… Voilà pour les mezzés, rien de très novateur mais une façon de faire  très familiale et respectueuse des usages. Côté plat, un riz aux vermicelles savoureux avec trois brochettes, chich kebab, chich taoukh et viande d’agneau. Les desserts se limitent à deux microscopiques baklawa, aussi minuscules que délicieux, et on les aurait franchement préférés plus généreux.

Les cuissons sont parfaites, le taboulé et le labné sont assaisonnés avec équilibre. Les quantités promises pour deux appétits sont suffisantes et, pour qui n’y connaît rien, cette adresse donne un bon aperçu de ce que le Levant peut proposer au quotidien. Alors faut-il y commander ? Oui car le rapport qualité -prix, 24 € pour deux personnes, est très convenable. Oui car cette dark kitchen redonnera le sourire à tous ceux qui commandent pour le bureau et qui s’ennuient à mourir à toujours lire les mêmes cartes. Ce « Libanais_officiel » est un vrai libanais : il utilise du plastique à tire-larigot, du plastique qui finira à la mer avec les poissons, ou brûlé en fumées toxiques. Donc il va falloir envisager sérieusement du pakaging en carton et en bambou car sinon, ça va pas le faire !

Menus à partir de 15 € jusqu’à 24 € pour 2 personnes ; Instagram – le_libanais_officiel_

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.