Restaurants en Provence

Le Flocon de thé : tout comme au Vietnam, les pagodes en moins

flocon de thé

Le premier restaurant Flocon de thé a ouvert sur la place de l’Opéra (angle rue Molière) voilà un peu plus d’un an et, très vite, l’enseigne a essaimé à la rue Breteuil. Voici déjà que la même famille travaille sur l’ouverture d’une troisième adresse, incitant les uns et les autres à se demander qui arrêtera cette tempête de neige… Répondant aux supplications d’une clientèle qui n’a pas envie de cuisiner et souhaite être livrée sans hypothéquer pour autant son patrimoine, Flocon de thé propose une carte vietnamienne délicate, cuisinée du jour à base de produits frais et justement assaisonnés.

A la carte, justement, rien de très novateur, des raviolis frits ou vapeur (parfaits), une soupe pho façon daube, magret de canard ou au poulet, un bo bun nem, du riz frit au boeuf ou tonkatsu japonais. Les végétariens seront à la fête avec des pâtes de riz-tofu-sauce soja et herbes aromatiques, des nems et rouleaux de printemps par exemple. Le principe est simple : on se cale sur le site, on choisit ses plats et on passe commande par téléphone. Ensuite, libre à vous d’aller chercher sur place (rue Breteuil) ou de vous faire livrer. Le bon côté de l’éoparation vous permet de gagner 20% sur la note finale, l’équipe préférant offrir 20% de remise à ses clients plutôt que consentir 30% de prélèvement à Uber Eats ou Deliveroo. Malin…

flocon de thé

Et c’est bon ? Très bon car tout est cuisiné à la commande et c’est léger. Les rouleaux de printemps aux crevettes sont trempés dans une sauce à base de cacahuètes et ouvrent l’appétit. Suit une soupe Tonkin, un bouillon maison dans lequel baignent des nouilles jaunes, des raviolis frits, des lamelles de porc char siu, un demi oeuf mariné et pousses de soja. Quelques herbes fraîches finement ciselées apportent une note végétale fine et colorée.
Alors faut-il y commander ? Trois fois oui car tout est bien ficelé et le sac arrive à destination en parfait état. Oui car le dessert, un chè, sorte de riz au lait à la vietnamienne au lait de coco, morceaux de fruits et des perles du Japon, apporte une touche finale gourmande très heureuse. Oui enfin car le rapport qualité-prix est ultra satisfaisant, deux repas complets se négociant aux environs de 15 € par personne. Le petit coup de coeur de la semaine.

Commande et livraison gratuite à partir de 20 € dans un rayon de 5 km ; 09 88 30 63 87. 15-18 € par personne.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

La ceinture Miam a été imaginée et dessinée par Isabelle Crampes (société deTOUJOURS), adaptée par le cuisinier Armand Arnal (la Chassagnette à Arles) et est fabriquée par La Botte Gardianne. Isabelle Crampes est à la tête d’une boutique en ligne qui sélectionne des pièces originales de vêtements issus de métiers, de sports ou de traditions régionales que l’on aime s’approprier dans une mode du quotidien. Hors des calendriers du prêt à porter, de Toujours est un conservatoire vivant de l’histoire du vêtement. Après avoir été commissaire de l’exposition “Vêtements Modèles” au Mucem (Juin-décembre 2020) Isabelle Crampes s’est entouré du chef Arnal et de la Botte Gardiane, maison de savoir-faire spécialisée dans le cuir, pour concevoir cette ceinture multipoches 100% camarguaise en cuir de veau naturel contenant jusqu’à 8 poches à couteaux. Une création exclusive qui libère les mains ! En vente 450 €, sur commande (délai maxi 6 semaines), cuir naturel ou noir.