Restaurants en Provence

Les Grandes Tables à emporter ? Dans un bol mais toujours aussi bon

Grandes Tables à emporter

Georges Simenon aimait à dire que “la cuisine, c’est les souvenirs” et reconnaissons qu’aux Grandes Tables, les souvenirs heureux sont légion. Fermeture des restaurants ou pas, l’équipe parvient encore, semaine après semaine, à distiller quelques touches de précieuse bonne humeur dans tous ces bols et sandwiches, apportant du réconfort aux affamés qui gravitent dans le quartier de la Belle-de-Mai. Marie-Josée Ordener travaille à l’inspiration et ses trouvailles du jour cohabitent sur l’ardoise avec quelques classiques (salade César, salade de lentilles-magret de canard et œuf mollet, panini végétarien et faisselle à la crème de marrons) et des valeurs sûres comme les lasagnes de bœuf sauce tomate, le feuilleté épinards saumon et le fondant chocolat. Grandes Tables à emporter

L’esplanade avec ses tables espacées de plusieurs mètres, en plein soleil à la mi-journée, fait oublier le froid qui habite le moindre recoin d’ombre.  Beaucoup s’y installent quand d’autres repartent vers les bureaux, leurs boxes collées sur le ventre pour en conserver la chaleur. La brandade de morue est toute chaude, enrichie d’un “délictueux” beurre de noisette appelant un croûton de pain pour saucer. Un peu de salade craquante, assaisonnée sur le fil et voilà poindre une César toute fraîche, en justesse. Quant au baba de Marie-Jo, il doit son abondant “imbibement” de rhum à la générosité de l’impétrante qui n’a d’égal que la copieuse chantilly, un tantinet sucrée, qui l’accompagne nantie de solides arguments.

Alors faut-il aller piocher son déjeuner aux Grandes Tables de la Friche ? Oui car le rapport qualité-prix est amplement respecté et les emballages bio, recyclables et naturels nous dispensent de toute culpabilité. Oui car on peut manger dehors, au soleil, en respect des consignes d’espacement et oui car cette équipe a besoin de tout notre soutien (et parce qu’on les aime beaucoup). Oui enfin car tout est bon, cuisiné frais du jour et pensé avec une grande honnêteté.

Les Grandes Tables à emporter, Friche Belle-de-Mai, 41, rue Jobin, Marseille 3e arr. ; infos au 04 95 04 95 85. Menu midi 15 € environ.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.