Magazine

Avec Lékué jouez et gagnez des ustensiles pour une cuisine saine et savoureuse

Article sponsorisé

collage jeu LEKUELa fin de l’année arrive avec son cortège de bonnes résolutions pour la nouvelle année 2016. Alors l’an prochain, le Grand Pastis vous propose de cuisiner de bons produits sainement, de jouer la carte de la diversité, de rompre avec la monotonie et de réussir tous vos petits plats. Et comment y parvenir ? Grâce à la cuisson vapeur qui nous garantit une cuisine saine et délicieuse en quelques minutes. La cuisson vapeur possède de nombreuses qualités : douce, elle conserve les parfums, saveurs et bienfaits nutritionnels des aliments au sein du récipient pour une cuisson optimale et sans risque de « cuisson ratée». Lékué est une marque d’ustensiles cuisine spécialisés dans la cuisson vapeur. Avec Lékué :

  1. Le goût est préservé : les aliments se parfument tout au long de la cuisson,
    les saveurs infusent et sont préservées.
  2. C’est bon pour la santé : grâce à son système de cuisson douce, les vitamines et minéraux
    sont conservés (là où ils s’échappent habituellement avec la cuisson à l’eau) et sans matières
    grasses, avec juste un peu d’eau et des épices ou herbes fraîches.
  3. C’est facile d’utilisation : rapide à cuisiner, facile à stocker et pouvant être utilisé au four
    et au micro-ondes.

Idéale pour bon nombre d’aliments, la cuisson vapeur avec Lékué permet de travailler les légumes, poissons, raviolis asiatiques, flans, desserts et viandes blanches. Pour les becs salés ou sucrés, c’est une réussite assurée ! Voilà pourquoi aujourd’hui, 70 pays sur les 5 continents ont adopté les ustensiles de cuisine Lékué. Aujourd’hui, le Grand Pastis vous propose de gagner 5 kits cuisson vapeur Lékué, il vous suffit de répondre à la question suivante. Un indice ? La réponse se trouve dans l’article ci-dessus…

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • […] En cuisine, les idées pour accommoder les légumes secs abondent : les pois cassés se savourent en soupe liquide ou en purée, vous les assaisonnerez d’un trait de vinaigre de vin et d’une belle lampée d’huile d’olive. Quelques cébettes pour croquer avec, c’est un régal assuré. Comme au Liban, le pois chiche se savoure en hommos ; il suffit de réaliser une purée de pois chiches que vous agrémenterez d’ail pilé, de jus de citron et de tahiné (huile de sésame, dans les épiceries orientales). A la provençale, vous aimerez ce dernier servi chaud ou tiède bien égoutté arrosé d’huile d’olive, de vinaigre et d’oignon frais ciselé. En hors d’oeuvre, la lentille se mange froide assaisonnée d’huile d’olive, de jus de citron, de sel et de poivre. La touche évasion : ajoutez un ou deux gros bouquets de menthe ciselée à votre salade… La lentille du Puy, en hiver, se savoure en velouté sur lequel vous râperez une truffe du Haut-Var ou du Vaucluse… Les idées sont infinies alors laissez-vous séduire ! […]

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.