Art de vivre

A fréquenter, à ne surtout pas oublier

foire à l'ail Marseille le Grand PastisAil, ail, ail !
Un temps oubliée et puis relancée en 2015, la Foire à l’ail invite les Marseillais, Provençaux et touristes à arpenter ses étals samedi 18 juin prochain. Sur le cours Belsunce, entre 10h et 17h, une quinzaine de producteurs de la région feront découvrir leurs produits et savoirs-faire. Ail, ail bio, plantes aromatiques, huile d’olive, miel, fruits et légumes, fromages, artisanat… il y en aura pour tous les défenseurs du patrimoine régional. Parmi les producteurs présents, citons Martine Tardieu (ail, ail bio, fruits et légumes), les familles Decomis (ail, fruits et légumes, huile d’olive) et Vilaldach (ail, fruits et légumes, vinaigre des quatre voleurs), Aurélie Bagnis et ses fromages de chèvre, et les taraillettes de la poterie Massuco.
Samedi 18 juin, cours Belsunce, de 10h à 17h.

Du veau oui, mais Abbatucci
Un banquet corse sera servi vendredi 24 juin prochain, à l’initiative de Be Organic. Dans la cours D des Docks Village, Be Organic a invité Jacques Abbatucci, éleveur corse en biodynamie et les jeunes chefs, Marie Dijon et Louise Gillard, autour d’un menu 100 % bio dont le produit phare est le veau tigre. Pour la première fois à Marseille, celui-ci sera cuit à la broche sous les yeux du public tout comme les accompagnements qui seront mitonnés dans une cuisine ouverte installée directement sur la place pour l’événement. Un bar typiquement corse sera installé à l’entrée de l’atrium 10.8 du bâtiment où un verre de rosé sera offert à tous les invités. Côté son, le banquet a invité les Crèmes Fouettées, qui rythmeront les agapes jusqu’à minuit.
C’est aux Docks Village, Atrium 10.8, vendredi 24 juin prochain, dès 19h10. Infos et résas au 04 13 94 11 60.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • La foire à l’ail si chère aux provençaux revient (c’est très bien) et les taraillettes, mais malheureusement pour une seule journée. A quand les quinze jours voire un mois d’antan. Vive la Provence.

    • Il faut encourager cette foire d’un jour et, si le succès se confirme, peut-être parviendra-t-on à la faire durer aussi longtemps qu’au XXe siècle…

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.