Magazine

Les vendanges ont démarré en Vallée du Rhône et Provence


La Provence confiante…
Les vendanges ont débuté dans le vignoble provençal qui couvre les AOC côtes-de-Provence, coteaux d’Aix-en-Provence et coteaux varois en Provence. Ce coup d’envoi est un peu plus précoce qu’en 2014 et que les années précédentes en raison des conditions météorologiques particulièrement favorables. A en croire le Comité interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), « la qualité est au rendez-vous, la quantité jugée satisfaisante, selon les premières observations ». A l’heure de vendanger, les indicateurs sont au vert dans le vignoble provençal : vendanges« L’état sanitaire du vignoble est impeccable, grâce à un temps sec, à la chaleur et au Mistral, souligne Alain Baccino, le président du CIVP. La qualité du raisin récolté est très belle. Il y a aussi un bel équilibre et une belle matière dans les premiers jus extraits. C’est très encourageant pour la vinification dans les trois couleurs, avec semble-t-il un potentiel intéressant pour les rouges ». Il a fait certes chaud cet été mais pas au point d’avoir un impact significatif sur la vigne, les sols contenant encore en majorité des réserves en eau grâce à l’hiver pluvieux. Quelques précipitations ont par ailleurs été enregistrées aux environs du 15 août.
En matière de volume, les charges en raisin sont belles comparées aux dernières années, estiment les experts : « Nous n’atteindrons pas les volumes récoltés en 2014, année particulièrement généreuse, prévient toutefois Alain Baccino. Nous sommes quantitativement sur une belle année, dans la moyenne ». En Provence, ce sont 26 000 hectares de vignes classées en AOC qui vont être ainsi récoltées durant plusieurs semaines. A terme, plus de 160 millions de bouteilles « Provence » millésime 2015 seront commercialisées, du rosé principalement, la Provence étant la première région productrice de vin rosé.

… la Vallée du Rhône aussi
En Vallée du Rhône, on se réjouit des « conditions optimales » qui ont prévalu cette année : « Après un hiver pluvieux, un printemps bien arrosé jusqu’en juin et un été méditerranéen, en un mot des conditions idéales, le vignoble de la Vallée du Rhône se prépare à des vendanges légèrement plus précoces qu’à l’accoutumée ». Le coup d’envoi des vendanges a été donné ce jeudi 27 août dans les secteurs précoces du vignoble de la Vallée du Rhône tandis que le véritable départ pour les vins rouges devrait être fixé autour du 7 septembre, soit une semaine plus tôt qu’en 2014.
« Dans la partie septentrionale, les premières récoltes devraient également débuter dès la fin du mois d’août pour les blancs des secteurs précoces, et tout début septembre pour les rouges, soit une avance de deux semaines environ par rapport à 2014. On observe déjà de belles maturités phénoliques qui laissent espérer des vins solaires et concentrés » affirme, dans un communiqué, Inter Rhône.
Le vignoble de la Vallée du Rhône a abordé la période estivale avec des réserves hydriques importantes. Grâce aux pluies du mois de juin, la vigne a bien supporté les fortes températures de l’été et l’absence de pluie. La floraison s’est déroulée dans de bonnes conditions. Les quelques pluies du mois d’août ont favorisé la maturation dans les terroirs les plus secs. A ce jour, l’état physiologique du vignoble de la Vallée du Rhône illustre parfaitement l’adaptation des cépages rhodaniens aux conditions climatiques de la région : chaudes, sèches et ventées. Les vignes rhodaniennes aux racines profondes sont très adaptées au climat méditerranéen et avantagées dans une telle situation climatique.

Que ce soit dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, le Var ou dans les Alpes Maritimes, les viticulteurs sont unanimes : « Bien entendu, toutes nos estimations de récoltes sont formulées sous réserve des conditions météorologiques à venir (pluie, grêle et températures), la récolte en étant fortement tributaire ». Ce qui va mieux en le disant…

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.