En direct du marché

L'huile d'olive, trésor de la vallée des Baux

vallée des bauxLes beaux jours arrivent, la cuisine prend ses quartiers d’été. Les mets de saison s’invitent à table et pour les Provençaux, c’est le moment d’arroser les salades de tomates, les poissons grillés, les brochettes et même les fraises avec de l’huile d’olive. Pour nous, l’huile d’olive c’est aussi sacré que le vin rosé. Pourquoi ? parce qu’elle accompagne avec humilité les plats les plus nobles. Si vous venez en vacances en Provence, vous visiterez la région des Alpilles, et c’est précisément sur cette terre que vous goûterez l’huile d’olive AOP de la Vallée des Baux-de-Provence. Alors quel meilleur souvenir ramener de vos vacances qu’un beau bidon d’huile !

Depuis 1997, l’association des Mouliniers de la Vallée des Baux-de-Provence prône la spécificité de son Appellation d’Origine pour mettre en valeur l’unicité de son terroir. AOP_LOGO_OFFICIELUn label a été créé et il est présent sur toutes les huiles qui remplissent le cahier des charges. Il atteste du caractère unique d’une huile aux arômes complexes, produite en petite quantité dans le respect de l’environnement et des traditions. L’association des mouliniers regroupe onze moulins à huile indépendants ; onze personnalités qui, chaque année, proposent une huile qui raconte à sa façon le terroir.

Post-itTous les ans, le rituel est le même : à l’automne, entre mi-octobre et début décembre, la récolte suscite un engouement général chez les habitants de la Vallée. C’est un moment de communion où, chacun à sa manière, se prête au rituel de l’olivade. Demandez à votre moulinier comment il ramasse les olives : l’écrasante majorité d’entre eux récolte les fruits à la main ou avec un « peigne » avec un filet tendu au pied de l’arbre pour récupérer les olives. L’huile d’olive AOP de la Vallée des Baux-de-Provence est issue d’un assemblage soigneusement étudié. C’est le mariage de plusieurs variétés d’olives associé au savoir- faire des mouliniers qui lui offre ses arômes complexes et uniques. Au moins deux des quatre variétés principales cultivées dans l’AOP entrent dans la composition de cette huile : la Salonenque, la Berruguette, la Verdale et la Grossane. La Picholine, variété secondaire, est limitée à une proportion maximum de 10 % pour l’ensemble des vergers de l’exploitation produisant l’appellation.

Qui sont-ils ? Où les trouver ?

  1. Moulin de Bédarrides, route de Tarascon à Fontvieille ; 04 90 54 70 04, www.moulinbedarrides.fr
  2. Moulin de la Coquille, route des Baux, Les taillades à Fontvieille ; 04 90 54 65 57, www.moulindelacoquille.com
  3. La Cravenco, route d’Eyguières à Raphèle-les-Arles ; 04 90 96 50 82, www.moulinlacravenco.com
  4. Moulin du Mas Saint-Jean à Fonvieille ; 04 90 54 72 64, www.moulin-saintjean.com
  5. Moulin Saint-Michel, cours Paul-Revoil à Mouriès ; 04 90 47 50 40, www.moulinsaintmichel.com
  6. Moulin du Mas des Barres à Maussane-les-Alpilles ; 04 90 54 44 32, www.masdesbarres.com
  7. Domaine Plaines Marguerite, chemin des Plaines Marguerite à Maussane-les-Alpilles ; 04 90 54 50 97, www.domaineplainesmarguerite.com
  8. Moulin du Mas de Vaudoret à Mouriès ; 04 90 47 50 13, www.vaudoret.com
  9. Moulin Coopératif de Mouriès, chemin du Mas Neuf à Mouriès  ; 04 90 47 53 86, www.moulincoop.com
  10. Moulin Castelas, aux Baux-de-Provence ; 04 90 54 50 86, www.castelas.com
  11. Moulin Maître Cornille, rue Charloun Rieu à Maussane-les-Alpilles ; 04 90 54 32 37, www.moulin-cornille.com

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.