Magazine

Lieven van Aken, nouveau joker gourmand du domaine de Manville

Lieven van Aken

Début du mois de septembre 2018… Après quatre années très denses passées au domaine de Manville et couronnées par l’obtention d’une étoile au guide Michelin pour le restaurant l’Aupiho, Matthieu Dupuis-Baumal boucle ses valises. Toujours en quête de nouveaux défis, le chef qui se décrit non sans humour sur Instagram comme un « athlète underground around the world and the galaxie » s’en est allé… Pour créer son propre restaurant ? Secret pour le moment.
Du côté de l’Aupiho, c’est au second depuis 3 ans, Lieven van Aken que les propriétaires de Manville, Edith et Patrick Saut, ont décidé de confier la direction des cuisines, afin de « perpétuer l’excellence du restaurant gastronomique » dixit les propriétaires des lieux.

Une interprétation du rouget barbet.

Premier objectif pour ce Belge de 31 ans : « Conserver le macaron obtenu en février dernier, explique Lieven van Aken. Nous allons stabiliser les équipes, être réguliers et à terme, d’ici 4 ou 5 ans, on aimerait décrocher la deuxième étoile ; nous travaillerons dur pour ça ».  Le chef a exercé 3 ans et demi en Belgique chez «Comme chez soi », une vénérable institution de 90 ans, puis a rejoint la famille Guérard au château Riell : « Là-bas, j’ai fait tous les postes, même la pâtisserie, pour bien appréhender le travail dans sa globalité », poursuit van Aken.

La greffe avec la Provence a pris, « ici, j’aime les pierres, les beaux arbres, le romarin, les pins, les oliviers… J’aime la nature sauvage de cette terre et la lumière y est très différente de celle que j’avais en Belgique, les levers et couchers de soleil sont toujours magnifiques » s’enthousiasme Lieven van Aken. Un cadre qui inspire une cuisine « saine, axée sur les produits. J’aime les herbes, pour moi le trio poisson-légume-herbe est inspirant tout comme l’association poisson-viande : un turbot cuit à l’arrête-farce à base de pied de cochon, jambon de pays et cèpes par exemple »

De sa cuisine, parfois des clients disent qu’elle fait penser « aux grands-mères avec des sauces qui évoquent l’autrefois » s’amuse Lieven. Le 31 août dernier, la famille van Aken s’est agrandie avec l’arrivée au foyer de Ayden, un authentique petit Provençal qui marque l’enracinement de Lieven dans la vallée des Baux : « Je n’ai aucune envie de partir, lâche-t-il. Je me vois bien faire ma vie ici. Le domaine est jeune et il y a un potentiel magnifique ici. C’est comme un bébé qui apprend à marcher »… Parole d’expert, parole de jeune papa.

Domaine de Manville, 13520 Les Baux-de-Provence ; infos au 04 90 54 40 20. Bistrot, déjeuner 32€, dîner 49 €, carte 40€. Restaurant 87 et 130 € le soir uniquement et dimanche midi.

Photos Anthony Lanneretonne

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux