Magazine

Ludovic Turac perd son étoile au Guide Michelin 2021 : « Je n’ai pas peur »

Ludovic turac

L’étoile aura brillé 5 ans. En 2015, Ludovic Turac était le plus jeune chef de France à décrocher une étoile au guide Michelin. Une consécration deux années seulement après avoir repris le restaurant dont il fut, plusieurs saisons durant, le second de cuisine. Et puis ce 18 janvier, le guide a brûlé ce qu’il avait jadis encensé : Une table, au Sud, a perdu son étoile. « Je ne vous parlerai pas trop longtemps, je n’ai pas le temps, je dois faire un tennis », lâche Turac. Une façon élégante de refuser tout entretien, de couper court aux questions. Mais l’envie de faire part de son incompréhension est la plus forte : – Je suis en pleine perplexité, je ne m’y attendais pas du tout. Au contraire, je me sentais au meilleur de ma forme, lance le cuisinier. J’ai une équipe incroyable qui m’accompagne depuis des années, un maître d’hôtel, un second, des chefs de partie… Des gens fantastiques et aujourd’hui j’ai peut-être plus mal pour mon équipe que pour moi même ».

La voix posée et le ton calme, Ludovic Turac fait preuve d’humilité, se questionne, s’interroge et finit par affirmer qu’il a cuisiné en toute authenticité : – Cette année plus que jamais, j’ai cuisiné comme je suis, je me suis lancé dans le 100% local, j’ai exploré de nouveaux terrains et je n’ai jamais eu autant de bons retours que cette année. Mes clients m’ont beaucoup encouragé, cette année plus encore ». Toujours avec pondération, l’artisan se refuse au Michelin bashing et estime « qu’il est trop tôt pour parler mais j’ai besoin d’explications car je pensais que cette étoile était bien assise ». Insistant encore sur les mérites de son équipe, Turac l’assure : « Je n’ai pas peur et j’irai toujours de l’avant ». Avant de partir à sa séance de sport, meilleur moyen pour évacuer le stress et la pression…

5 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • I am disgusted with the Michelin guide! It is extremely unfair to take away the Michelin star to chef Ludovic Turac and his restaurant Une Table au Sud in Marseille, last year of all years and inflict this upon this young passionate outstanding chef! To me, he represents, more than anyone else, this city’s passion, mixture of cultures, the vibrant colors and wonderful smells. I hope that in spite of this he can keep up his incredible talent, his passion and the teachings of his incredible knowledge of the cuisine of this vibrant city. I was fortunate enough to assist to many of his cuisine courses in his beautiful restaurant as well as dining there several times. You know very well that last year was extremely challenging for everyone but particularly for restaurants. Shame on you! You should have left a year of respite in these challenging times. I swear that I am not affiliated in any shape or form to Mr. Turac or his restaurant. I am simply a customer fascinated by French cuisine.

    • Dear M. Oyang Shiu
      Thank you very much for your comment, we’ll send it to M. Turac. We’re sure he’ll enjoy reading you. We also think Michelin guide should have left a year. Thank you for reading us. The GP team

  • Je l’apprends sur ton post et je suis encore plus choquée, que de savoir que le guide s’est permis d’exercer alors que tous les restaurateurs étaient à l’arrêt !
    Du foutage de gueule ! Mon pauvre Ludo, tellement talentueux, respectueux de ses produits, de ses clients et de sa ville.
    Écœurée de ce pseudo Guide qui n’enlèvera rien à la notoriété de sa cuisine. Pour nous, il est l’un des meilleurs et le restera à jamais…

  • Enfin tout redevient normal. Malgré les centaines d’avis élogieux fournis par les nombreux amis de Monsieur Ludovic Turac (qui était un excellent amuseur quand il se produisait dans les jeux gastronomiques à la télévision), le guide Michelin a finalement tenu compte des 80 avis défavorables publiés régulièrement par Tripadvisor et lui a retiré cette étoile qu’il ne méritait absolument pas. Je pourrai donc acheter à nouveau le guide Michelin édition 2021 ! Comme dit le proverbe : il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et je suis désolé de chagriner les amis de Ludovic dont les centaines d’avis enthousiastes reflétaient même un style tellement proche, qu’on pouvait se demander s’ils ne recevaient pas un petit coup de pouce de leur ami Ludo.

    • L’outrance discrédite l’opinion. Concernant le guide Michelin, s’il tenait compte des « avis » publiés sur trip Advisor, il décernerait ses étoiles aux pires tables de la région.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.