Magazine

La Maison Bohème accueille ses premiers clients au coeur du mois d’août

Maison BohèmeLe premier service de Maison Bohème a lieu ce samedi soir 10 août 2019. A l’heure où la majorité des restaurants marseillais ont tiré le rideau au coeur de la saison touristique, la Maison Bohème affiche complet pour cette première nuitée. Cette enseigne est aussi le cinquième restaurant du groupe du très discret Alain Bonetto. En ce soir inaugural, et pour ne pas faillir à sa réputation, Alain Bonetto sera loin, très loin de Marseille, en Asie. Preuve ultime de la confiance que l’entrepreneur témoigne à ses deux garçons Benjamin, 28 ans, et Lucas, 23 ans, tous deux déjà rompus aux métiers de la restauration à qui le père a confié la Maison Bohème.
C’est Benjamin qui conduira ce restaurant ; un retour en fanfare pour ce jeune marseillais tout heureux de revenir de Paris où, 3 années, durant, il a exercé en salle au café de Flore. Lucas, déjà en poste au Palawan voisin, rue Falque, viendra en appoint.

Maison Bohème
Benjamin et son frère Lucas Bonetto (de g. à d.)

L’ancien salon de coiffure de quartier est devenu restaurant de 20 places avec quelque 10-12 sièges à l’extérieur à condition d’aimer manger serré. La salle répond aux codes déco déjà bien installés au sein du groupe par la décoratrice Caroline Sivade et la carte invite à parcourir le monde (pulpo ceviche, duo de tacos poulet, sauté de poulet à l’argentine-pommes de terre sautées et légumes de saison), en mode fusion (sashizzetas-sahimi de thon rouge) ou franchouillard (croque-monsieur gouda à la truffe et jambon de pays). Les desserts nous ouvrent grand les portes de la fraîcheur avec la mangue fraîche coco râpée, les mochis glacés de Mochiri et les pâtisseries du duo de O’faon… “C’est Benjamin et son cuisinier Mickaël, originaire de Colombie, qui ont imaginé la carte”, précise Lucas. La carte des 16 cocktails est aussi signée de ce dernier. Comme toujours dans les établissements Bonetto, la formule propose de manger pour une trentaine d’euros, un excellent rapport qualité-prix qui explique en grande partie les succès du groupe. Qui a dit qu’il ne se passait rien en août ?

Maison Bohème, 40, rue Saint-Sébastien, Marseille 6e. Infos au 06 49 10 51 80.

Maison Bohème
L’équipe a choisi d’ouvrir au mois d’août pour se “mettre en jambe” et accueillir au mieux ses clients…

Un boulimique de travail

Alain Bonetto est désormais à la tête d’un petit groupe de 5 restaurants dont quatre sont situés à moins de 100 mètres de distance les uns les autres dans le quartier Castellane, côté rues Falque-Saint-Sébastien et Louis-Maurel. Accueil cool, ambiance tropicale, décor dépaysant et ticket moyen oscillant autour des 30 € expliquent les raisons de ces succès. La clientèle vient autant pour le plaisir de la sortie que celui de l’assiette. Alain Bonetto propose par ailleurs d’aider des entrepreneurs à la création de restaurants en proposant diverses formules et prestations via son site https://www.creationrestaurant.fr/

Palawan, 24, rue Falque, Marseille 6e arr. Midi : 14 et 17,50 € / soir : 35-40 €
Ubud, 8, rue Louis-Maurel, Marseille 6e arr. Carte : 35 €
Le Bao, 14-17, rue Saint-Sébastien, Marseille 6e arr. Carte 15-20 €.
Caracas, 29, boulevard de Louvain, Marseille 8e arr. ; infos au 07 58 24 20 81. Déjeuner, menus à 14,50 et 17,50 €. Carte 35 €

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter