Restaurants en Provence

D’Aix à Marseille, à chacun sa maison des ravioli

maison des ravioliCe sont de ces adresses qui répondent à une envie de sortie de dernière minute, de ces estaminets où l’on rejoint les copains pour rire, parler fort, passer un bon moment sans craindre l’arrivée de la douloureuse qui mérite trop souvent son nom. Preuve de son succès, la maison des raviolis compte trois adresses, deux à Marseille et une à Aix-en-Provence. L’enseigne de la rue d’Italie, à un jet de pierre de la préfecture des Bouches-du-Rhône, est modeste. Peu, voire pas de décor, une petite trentaine de couverts et une réservation ultra conseillée tant les tables sont prises d’assaut aux heures des repas.
maison des ravioliLes raviolis sont proposés vapeur ou grillés : coriandre, ciboulette, porc, poireau, gambas, omelette, boeuf, on choisit selon son goût. Suivent les soupes, salades et plats traditionnels chinois  classés de 1 à 3 piments. En hiver, les soupes (de ravioli, nouilles boeuf piquant) et les pâtes fraîches réunissent tous les suffrages. Côté traditionnel, les légumes sautés à l’ail, le porc sichuan, la poulet Xinjiang et le boeuf sauté au poivre noir sont très cotés… Est-ce que c’est bon ? Oui, indéniablement. Les ravioli vapeur en entrée, trempés dans un mélange vinaigre-piment, pour palais initiés, affichent une belle mâche reflet d’un évident caractère. Aux nouilles sautées au boeuf, grasses, on préférera la soupe de nouilles fraîches boeuf piquant ou les pâtes fraîches sautées au poulet, bien plus savoureuses. Les amateurs de wok opteront pour les crevettes sautées aux champignons noirs courgettes et poireaux.

Alors faut-il y aller ? Le prix seul ne justifie pas le déplacement mais le rapport qualité-prix oui. Les produits sont frais, le défilé de clients est impressionnant et le service, s’il n’est pas minutieux, est au moins rapide et efficace. Avec un  repas proposé aux environs de 15 €, 20 € pour les ogres, on ne peut que recommander cette maison qui, sans faire de bruit, trace son sillon.

14, rue d’Italie, Marseille 6e arr., infos au 04 91 94 59 98 ; 28, rue Emile-Zola, Marseille 9e arr., infos au 04 91 85 18 56 ; 32, rue de la Verrerie à Aix-en-Provence, infos au 04 42 64 02 18. Carte 15 €.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter