Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

1er Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Maison Méditerranée sur le cours d’Estienne d’Orves

Restaurant Maison Méditerranée

Ouverte dans la plus grande discrétion, cette Maison Méditerranée apparaît dans son look et son aménagement, dans le prolongement du mythique Café Simon. La Maison Méditerranée d’un côté, le Café de l’autre et une terrasse commune ceinte d’une bordure végétale. Voilà pour l’ambiance ; la Maison promet des cuissons au four, à la flamme, grillées, snackées très en cour ces derniers temps. Le service est appliqué, jeune, sympa, jamais en reste d’un sourire complice.
La carte promet de jolies choses bien pensées comme les couteaux  grillés infusés au pastis-thym et pignons, une salade au poulet jaune grillé, légumes grillés et marinés ou un jambon pata negra-pan con tomate. Côté plats, vous hésiterez entre un chuck flap de black angus-patates smashées et sauce chimichurri, des gambas black tiger grillées-vinaigrette framboises-harissa et riz chorizo ou une intéressante lotte rôtie-feta-légumes grillés crème citron et pistache. Il y a quelques tapas proposées le soir à partir de 18h sauf à notre table voisine qui, elle, y a droit au déjeuner…

Les vins au verre se déclinent en IGP (Marrenon blanc ou rosé ), ou en AOC (coteaux d’Aix, la Cadenière blanc ou rosé) de 4,50 à 6 € pour les moins onéreux. Pour ceux qui ne partiront pas en Corse cet été, un clos Culombu (calvi, bio), blanc, à base de vermentino, aiguisera les appétits et fera un merveilleux apéritif aux accents insulaires.

L’aubergine à la flamme-yaourt au zaatar (délicieux) et le chorizo grillé réduction de vin noir ne peuvent être considérés comme des entrées mais doivent plutôt être envisagés pour être partagés. Les encornets de Méditerranée sont nappés d’une sauce aux tomates confites fraîches et de deux lamelles de courgette grillée. Le kebab maison (en réalité un chawarma car le mot kebab veut dire brochette, NDLR) est accompagné d’excellents pickles et quantités d’accompagnements mais il est inutile d’arroser le pain d’huile d’olive. A midi, le soleil cogne sur le cours d’Estienne d’Orves, les touristes sont au rendez-vous et il flotte comme un air de fête. La Maison propose une carte résolument méditerranéenne avec une identité forte qui raconte quelques siècles de gastronomie commune, une cuisine qui n’a du pauvre plus que le nom. Les terrasses tintent des couverts et verres qui s’entrechoquent, l’été semble bel et bien parti.

Maison Méditerranée, 21, rue de la Paix Marcel-Paul, Marseille 1er ; infos 04 91 55 01 35. Carte 45 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.