Art de vivre

Les croquis croquants de Malika Moine arrivent chez votre libraire

Malika MoineLe train du succès n’est pas près de s’arrêter ! Malika Moine annonce pour cette fin de semaine, la sortie de son livre Croquis Croquant, la suite, deuxième ouvrage consacré aux beaux et bons restaurants de Marseille. “Ce livre est, en réalité, le quatrième que je signe, avertit la jeune femme à la voix douce, presque fragile. Auparavant, il y a eu Tournée générale, 51 bars de Marseille avec des textes de Phil G. et Cœurs à l’ouvrage, 53 métiers, boutiques et ateliers de Marseille”. L’écriture de ce livre, dont la genèse remonte à quelque deux ans et demi, a été “longue et agréable” souligne avec malice la jeune femme. “Je suis allée manger dans tous les restos mentionnés, parfois anonymement, parfois en toute transparence, le cuisinier sachant pourquoi j’étais là”. Il en résulte un ouvrage où le dessin, poétique, presque naïf, témoigne, sans la trahir, de la réalité. “L’essentiel du dessin se faisait tout au long du repas”, poursuit Malika Moine.

Face à ces “instantanés dessinés”, des recettes de chef, des intitulés, des ingrédients, des formulations qui trahissent l’âme, le style, parfois l’énergie de tous ces artisans : “Chacune des tables présentes a rempli des critères de sélection. Il fallait que ce soit bon bien sûr mais il fallait aussi que l’endroit soit accueillant et que le patron ait des qualités humaines. J’ai donc écarté immédiatement tous ceux qui n’ont manifesté ni empathie ni bienveillance pour le projet” assure Malika Moine.
Avec 52 adresses, comme le nombre de semaines dans une année, “un restaurant par semaine, c’est chouette non ?”, le livre débute par une recette écrite par le complice de toujours, Phil G. “car il a beaucoup d’humour et une plume bien aiguisée”. Tout à la fois livre de recettes, souvenir de Marseille, Croquis Croquant, la suite, nous emmène du Proche-Orient à l’Italie, de l’Asie au Mexique et révèle quelques perles comme ce chilien de la Plaine, Santo Cachon ou l’impeccable Baobab, table africaine injustement méconnue.

Parce qu’elle voulait aussi un bel objet, malika Moine a souhaité qu’au côté des 4000 exemplaire brochés soient vendus 1000 exemplaires reliés à la main par une relieuse marseillaise “qui fait un travail exceptionnel, une reliure à la japonaise rare”. Un livre du quotidien, un livre d’artisan au sens noble du terme.

Croquis Croquant, la suite, de Malika Moine, dans toutes les librairies de Marseille sauf la Fnac, 112 pages, 20 € et 33 € selon les reliures.
Soirée dédicace lundi 9 octobre à partir de 18h30 aux Grandes Tables de la Friche.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.