Art de vivre

Etchebest à Mougins, Bacquié au Castellet

EtchebestEtchebest aux Etoiles de Mougins
 Vous l’avez aimé à la télé, vous pourrez le voir « en vrai ». Le festival « les Etoiles de Mougins » accueille pour sa 13e édition, organisée les 2 et 3 juin prochains, Philippe Etchebest, cuisinier Mof à la tête du restaurant le Quatrième Mur à Bordeaux. Pour la treizième année consécutive, la petite ville à quelques encablures de Grasse va accueillir en plein cœur de son village médiéval et en plein air, l’un des plus grands rendez-vous de cuisiniers avec le grand public. Un événement international précurseur, qui aujourd’hui s’est fait une place dans la jungle des événements gastronomiques. Un rendez-vous qui permet à tout un chacun de rencontrer les grandes toques du monde, de partager leurs recettes, leurs secrets, leur passion. Le tout dans l’ambiance d’un village perché qui domine les plages de Cannes.

On infuse à fond au Palais des Thés
 A l’heure du slowfood, où la simplicité est au goût du jour, la marque le Palais des Thés s’inspire de carnets de recettes d’herboristes, pour associer les bienfaits des plantes, aux notes gourmandes des fruits et aux saveurs typées des épices. La dernière recette baptisée « l’Herboriste N°27 » à base de sureau, cassis et orange est une boisson délicate où les parfums s’accordent en harmonie. C’est sûr, les infusions sont devenues chic et gourmandes.
57, rue Paradis, à Marseille 6e ; 1, rue Chabrier à Aix-en-Provence ; 15, rue des Marchands à Avignon.

Encore un prix pour le Grand hôtel du Castellet
 Lundi 16 octobre dernier, le restaurant Christophe Bacquié de l’hôtel et spa du Castellet a reçu la titre de « meilleur restaurant d’hôtel en Europe » lors de la cérémonie du prix Villégiature 2017/2018 qui s’est déroulée au château de Ferrières, en région parisienne. Cette distinction est la reconnaissance du travail du cuisinier et de sa brigade qui depuis 2009, oeuvrent en cuisine et en salle pour offrir à leurs hôtes une expérience gastronomique hors du commun. Contrastant avec le style convenu de l’hôtel, le restaurant Christophe Bacquié a fait l’objet d’un relookage total en 2015, fruit d’une collaboration entre le chef Christophe Bacquié et l’architecte marseillais Yvann Plukswa. Depuis 2003, les prix Villégiatures Awards récompensent l’excellence des plus beaux hôtels d’Europe, d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.