Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie B R U M E S, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
La sélection du GP
• Atelier cuisine, « vinyles à déguster » pour les 8 ans et plus avec le Studio Mille Feuilles, mardi 21 mai  à 18h30 à la médiathèque de Cavaillon, 60, rue Véran Rousset (gratuit).
• De l’encre et du vin, un atelier d’écriture accompagné d’une dégustation de vins ! Animé par Alexandre Tran autour de deux ou trois thèmes (une photo, une citation, un vers…) pour se lancer dans l’écriture. A partir de 18 ans, mardi 21 mai 19h.
• Dj set Pastaciutta, une performance musicale et culinaire de Floriane Facchini avec Clément Martin. Ce DJ set allie musiques méditerranéennes qui évoquent avec « amore » le goût de la cuisine italienne et préparation de pâtes fraîches à déguster ensemble entre autres joyeusetés. Le mer. 22 mai de 18h30 à 21h30 (gratuit).

Suis-nous sur les réseaux

Villeneuve-lès-Avignon

► 3 chefs – 5 étoiles au Prieuré.- C’est l’histoire de 3 chefs – Christophe Chiavola, chef étoilé du Prieuré, Glenn Viel, chef triplement étoilé à l’Oustau de Baumanière et Grégory Mirer, chef étoilé privé – qui, sous le signe de l’amitié, nous proposent une soirée exceptionnelle au Prieuré de Villeneuve-lès-Avignon. Une cuisine d’instinct, surprenante, inspirée par la nature, épurée, aux multiples saveurs de Provence et d’ailleurs qui fait la part belle au produit : « Dans le ventre d’un calalard » par Glenn Viel, « Le petit bateau, rapide mais pas trop » par Christophe Chiavola, « De la terre à la plume » par Grégory Mirer. Laissez-vous embarquer et vivez une parenthèse gastronomique en 5 plats.
• Menu 6 mains, en 5 plats avec accord mets et vins (380 € -places limitées) le mercredi 22 mai au dîner. Réservation uniquement par téléphone : 04 90 15 90 15.

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

Maristella Vasserot, une vie de passion aux effluves anisées

Cristal Limiñana, c’est l’histoire d’une saga familiale intimement ancrée en Méditerranée. L’épopée a débuté, en 1884 en Algérie, et se poursuit dans la cité phocéenne depuis 1962. Aujourd’hui, c’est Maristella Vasserot qui, depuis trois ans, est à la tête de cette usine où l’on produit le Cristal, l’un des derniers pastis conçus directement dans Marseille. Mais le Cristal Limiñana, ce n’est pas que du pastis, c’est également toute une gamme de produit alcoolisés, ou non, allant de l’anisette jusqu’à la vodka en passant par des sorbets à l’anis, avec ou sans alcool. « Nous comptons également sortir courant septembre, octobre un nouveau rhum. Le Manada. J’ai retrouvé la recette parmi un stock que mon grand père avait acquis lors de l’achat d’une entreprise. Avec l’aide de Guillaume Ferroni, nous sommes en train de ressusciter la recette ! » confie la gérante, sourire aux lèvres, qui attend avec impatience l’arrivée sur le marché de ce petit dernier dans la gamme Limiñana.

Maristella Vasserot

Maristella Vasserot, quel est votre principal trait de caractère ?
L’optimisme.

Quel est votre principal défaut?
Je suis assez têtue, je change difficilement d’avis.

Qu’appréciez-vous chez vos amis ?
Leur fidélité et leur intégrité.

Quelle est votre occupation favorite ?
Profiter de la mer. J’admire l’horizon sur un kayak puis les fonds avec un masque et un tuba.

Qui aimeriez-vous être d’autre ?
Une chanteuse d’opéra.

Qu’appréciez-vous le plus dans votre profession ?
Le contact avec les gens. Tous le monde apprécie le temps de l’apéritif ; j’aime conseiller certains alcools selon le goût des convives et les ambiances dans lesquelles on les découvre.

Votre couleur préférée ?
Le rouge.

Pour l’apéritif, que choisiriez-vous ?
Je dirais une anisette.

Qui est votre héro dans les fictions ?
E.T., je retrouve beaucoup de personnes que je connais dans son histoire, un exilé qui souhaite rentrer chez lui.

Sur votre bibliothèque iTunes, qu’est ce qu’on écoute ?
De la musique d’Amérique latine, de la chanson française, mais je suis très mélomane. Ce qui est bon me plaît !

Vin rouge, blanc ou rosé ?
L’été je dirais un bon rosé et l’hiver au coin du feu ce sera plutôt un rouge.

Qui est votre héro dans la vie réelle ?
J’admire le parcours de Nelson Mandela. Il est toujours resté humain. Il a réussi à s’inspirer de ses erreurs passées pour se bonifier. Ce n’est pas quelqu’un de lisse.

Ceux sans qui vous n’auriez jamais réussi ?
Mes parents. Ils m’ont transmis leur savoir-faire. Mon rêve désormais est de le transmettre à mes filles.

Que détestez-vous par dessus tout ?
La haine quand elle découle de l’ignorance.

Comment aimeriez-vous mourir ?
De vieillesse, tomber épuisée par le temps qui passe.

Quelle est votre devise ?
Ne rien lâcher !

Recueilli par Axel Gède / photo A.G.