En direct du marché

Cristal Limiñana, 130 années au goût anisé

affiches liminanaChez les Limiñana, l’anisette est une affaire de famille depuis plus de 130 ans. Aux origines de la saga, il y a Manuel, âgé de 12 ans seulement lorsque ses parents l’obligent à quitter Allicante, l’Espagne et la misère. Arrivé à Alger, il est hébergé chez son oncle et travaille comme serveur dans le bar familial. Il y découvre les saveurs des boissons anisées, et se passionne pour leur fabrication. En 1884, cet intérêt prend forme. Le jeune homme ouvre sa première distillerie. En 1962, le fils de Manuel a pris les rênes de l’entreprise depuis quelques années et vit, comme son aïeul, les affres de l’exil. Il quitte l’Algérie, devenue indépendante. Il pose ses valises à Marseille, ses recettes en tête et quelques ouvriers fidèles avec lui. Il doit alors tout recommencer à zéro. “Nous avons toujours relevé les défis dans la famille” avoue fièrement Maristella Vasserot, directrice marketing et arrière petite-fille de Manuel. Décidée à faire perdurer l’activité de cette usine de 12 personnes, la famille Limiñana compte sur ses produits phares et ses innovations. Dans la boutique d’usine, on trouve bien évidemment ce qui a fait la réputation de cette fabrique : le Cristal Anis. Dans sa robe cristalline et transparente, cette anisette reste à la fois savoureuse, désaltérante et puissante en bouche. “Un volume de Cristal pour 4 à 5 volumes d’eau et les glaçons à la fin ! Dans cet ordre et pas un autre ! » insiste rieuse Maristella.

Un volume de Cristal pour 4 à 5 volumes d’eau
et les glaçons à la fin. Dans cet ordre et pas un autre !

portrait liminanaParmi les dernières nouveautés, Cristal Limiñana présente la gamme Serono, des boissons anisées sans alcool, ni sucre ni colorant. Très rafraîchissant, l’anis se marie ici avec l’orgeat, la menthe glaciale, la rose et, mélange pour le moins original, le chocolat. Les notes de cacao s’associent harmonieusement avec la plante. Le Cap Corse, un vin cuit à base de quinquina s’appréciera indifféremment à l’apéritif ou en digestif, avec quelques glaçons ou allongé de limonade. La Pacha Mint, une liqueur de menthe blanche, sera parfaite pour conclure un repas fastueux.

Lancement en août 2015 de la vodka marseillaise

La Manzana Verde, fameuse liqueur aux pommes vertes, accompagnera très bien un sorbet ou un dessert. Directement importé des montagnes colombiennes, le rhum ambré de Caldas, doux et élégant, se déguste seul, ou à la rigueur agrémenté d’une rondelle de citron. Prochain cap pour les Limiñana, le lancement d’ici le mois d’août de la première vodka marseillaise au blé français, la Vodka Cristal. La famille voit loin et mise tout son enthousiasme sur des alcools rafraîchissants, de l’apéritif au dessert…

Kevin Dachez

Cristal Limiñana, 99-101, bd Jeanne d’Arc, Marseille 5e arr. ; infos au 04 91 47 66 72.
La bouteille de Cristal anis (1 litre) : 15,50 €.

(photos K.D. et DR)

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.