Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

En direct du marché

Cristal Limiñana, 130 années au goût anisé

affiches liminanaChez les Limiñana, l’anisette est une affaire de famille depuis plus de 130 ans. Aux origines de la saga, il y a Manuel, âgé de 12 ans seulement lorsque ses parents l’obligent à quitter Allicante, l’Espagne et la misère. Arrivé à Alger, il est hébergé chez son oncle et travaille comme serveur dans le bar familial. Il y découvre les saveurs des boissons anisées, et se passionne pour leur fabrication. En 1884, cet intérêt prend forme. Le jeune homme ouvre sa première distillerie. En 1962, le fils de Manuel a pris les rênes de l’entreprise depuis quelques années et vit, comme son aïeul, les affres de l’exil. Il quitte l’Algérie, devenue indépendante. Il pose ses valises à Marseille, ses recettes en tête et quelques ouvriers fidèles avec lui. Il doit alors tout recommencer à zéro. « Nous avons toujours relevé les défis dans la famille » avoue fièrement Maristella Vasserot, directrice marketing et arrière petite-fille de Manuel. Décidée à faire perdurer l’activité de cette usine de 12 personnes, la famille Limiñana compte sur ses produits phares et ses innovations. Dans la boutique d’usine, on trouve bien évidemment ce qui a fait la réputation de cette fabrique : le Cristal Anis. Dans sa robe cristalline et transparente, cette anisette reste à la fois savoureuse, désaltérante et puissante en bouche. « Un volume de Cristal pour 4 à 5 volumes d’eau et les glaçons à la fin ! Dans cet ordre et pas un autre ! » insiste rieuse Maristella.

Un volume de Cristal pour 4 à 5 volumes d’eau
et les glaçons à la fin. Dans cet ordre et pas un autre !

portrait liminanaParmi les dernières nouveautés, Cristal Limiñana présente la gamme Serono, des boissons anisées sans alcool, ni sucre ni colorant. Très rafraîchissant, l’anis se marie ici avec l’orgeat, la menthe glaciale, la rose et, mélange pour le moins original, le chocolat. Les notes de cacao s’associent harmonieusement avec la plante. Le Cap Corse, un vin cuit à base de quinquina s’appréciera indifféremment à l’apéritif ou en digestif, avec quelques glaçons ou allongé de limonade. La Pacha Mint, une liqueur de menthe blanche, sera parfaite pour conclure un repas fastueux.

Lancement en août 2015 de la vodka marseillaise

La Manzana Verde, fameuse liqueur aux pommes vertes, accompagnera très bien un sorbet ou un dessert. Directement importé des montagnes colombiennes, le rhum ambré de Caldas, doux et élégant, se déguste seul, ou à la rigueur agrémenté d’une rondelle de citron. Prochain cap pour les Limiñana, le lancement d’ici le mois d’août de la première vodka marseillaise au blé français, la Vodka Cristal. La famille voit loin et mise tout son enthousiasme sur des alcools rafraîchissants, de l’apéritif au dessert…

Kevin Dachez

Cristal Limiñana, 99-101, bd Jeanne d’Arc, Marseille 5e arr. ; infos au 04 91 47 66 72.
La bouteille de Cristal anis (1 litre) : 15,50 €.

(photos K.D. et DR)

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.