Magazine

Sylvain Depuichaffray ouvre une chocolaterie et lance les navettes du palais

navettes du palais
Avec l’ouverture de la chocolaterie, le lancement concomitant d’une nouvelle spécialité : les navettes du palais

Souvenez-vous ; il y a 13 ans, la pâtisserie Boyer tirait le rideau, promptement relayée par Sylvain et Myriam Depuichaffray. Les années sont passées, confiant aux millefeuilles et autre ispahan le soin de porter loin la réputation de ce pâtissier qui fut, un temps, élève de Pierre Hermé. En octobre prochain, Depuichaffray inaugurera une chocolaterie, concrétisation d’un rêve devenu réalité. “J’avais pris la décision de créer une activité de chocolatier dans nos locaux actuels, explique l’artisan de 47 ans. Et puis, presque par chance, on a appris qu’un local voisin du nôtre, rue Breteuil, se libérait. Tout s’est donc joué au bon moment”. Dans les locaux de l’ancien coiffeur Saint-Karl, la chocolaterie accueillera le public sur 35 mètres carrés. L’arrière boutique communiquera avec les laboratoires de la pâtisserie de la rue Grignan, facilitant la communication entre les deux entités.

“Je reste fidèle au chocolat Valrhona, j’ai bien essayé de travailler d’autres marques de chocolat mais j’ai eu du mal et n’en ai pas été satisfait pour autant, assure Sylvain Depuichaffray. J’ai noué quelques affinités avec Valrhona alors autant continuer”. Pour seconder le pâtissier, un jeune chocolatier a été recruté, “il travaillera le chocolat exclusivement” assure le patron qui a demandé à un chef de Valrhona de venir l’épauler pour le lancement de la nouvelle gamme.

A base de chocolats “pas trop sucrés et au caractère avéré”, la collection comptera une vingtaine de bonbons parmi lesquels des pralinés et des pâtes d’amande. “La pâte d’amande et la pâte de pistache est quelque chose de pourtant simple qui me faisait très envie, sourit Sylvain Depuichaffray. Je pense que c’est bien d’en refaire”… Pour la pause de 16 heures dans les bureaux environnants, des bouchées seront proposées car “on est toujours en demande de réconfort”… Autre nouveauté annoncée, le lancement d’une nouvelle spécialité : les navettes du palais. “Il s’agit d’une coque de chocolat couleur biscuit à l’intérieur de laquelle il y a un praliné amande enrichi de graines d’anis et d’eau de fleur d’oranger”. Les six pièces seront vendues dans une jolie boîte bleu-blanc au design exclusif. “Voilà un an que je travaille sur cette recette, assure le pâtissier, et je suis impatient de la soumettre au goût des clients”.

Comme toujours, Myriam fera partie de l’aventure conduisant, au gré des saisons, des équipes de 13 à 18 personnes. La chocolaterie devrait accueillir ses premiers clients à la mi-octobre.

Chocolaterie Sylvain Depuichaffray, 16, rue Breteuil, Marseille 1er arr. Infos au 04 91 33 09 75.

Photo J.-P. Garabédian

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.