En direct du marché Restaurants en Provence

Le Marriott Vélodrome lance lui aussi son brunch dominical

collage brunch marriottLes amateurs de formules simples, décomplexées et dénuées de toute pesanteur raffolent des brunches. Le Marriott tout neuf du stade Vélodrome propose le sien depuis deux semaines, jouant la carte de la décontraction et de la langueur qu’inspirent les beaux jours. D’une formule très classique, il s’organise autour d’un assortiment de charcuteries qu’on accompagne de saucisses et tranches de bacon croustillant ; l’incontournable brouillade aux oeufs et les pommes de terre sautées ne manquent pas à l’appel. D’une table à l’autre, on se reconnaît, les connaissances du quartier voisinent avec les touristes qui se remettent à peine de leur soirée de samedi. Sophie Henry, la directrice, va d’une table à l’autre dire bonjour, distribuant ses sourires spontanés et francs. Un mini burger ? Une salade ? Sur le buffet également, du poisson et des légumes (courgettes, tomates, aubergines) en lamelles passés à la mandoline et rissolés cautionnent les régimes.
Pendant que les gosses jouent dans le jardin, les discussions s’animent. La bonne idée du brunch du Marriott ? Un choix de jus de fruits et légumes, non pas passés à la centrifugeuse mais à l’extracteur, signés “Delphine et Manou” : épinards, poire, lime et menthe ; carotte, pomme, citron et curcuma ; betterave, orange gingembre. Le plus beau ? La betterave. Le plus punchy ? La poire-épinards. Un expresso, deux expressos, on se réveille lentement mais sûrement devant le buffet de desserts. Si la mousse de chocolat-caramel ne convainc guère, on se reportera sans retenue sur les tartelettes fines aux fraises, les brownies chocolat et la salade d’ananas très fraîche. Sophie vient à table s’asseoir et entretenir la conversation. Au fil des semaines, elle est devenue l’âme des lieux, l’hôtel s’incarne en elle au point que certains viennent “manger chez Sophie”. Et voilà comment, un hôtel entre dans le paysage marseillais…

Brunches de l’AC hôtel by Marriott, 4, allée Marcel-Leclerc, Marseille 8e arr. ; réservations au 04 65 65 65 00. Tous les dimanches, à partir de midi ; 34 euros par personne.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Solidarité

  Solidarité avec les trisomiques La  Marche des 21 est partie de Lyon dimanche 13 octobre dernier. Durant 21 jours, un groupe de familles et amis de l’association Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon parcourront la France pour aller à la rencontre d’autres associations et structures privées pour mettre en avant leurs initiatives à l’endroit des personnes porteuses d’un handicap et plus particulièrement d’une trisomie 21. Chaque étape est l’occasion de participer localement à un événement organisé par une association ou un établissement privé local. Ces événements ont pour point commun de promouvoir la rencontre entre le grand public et les handicapés mentaux. Tout au long de ce parcours, les membres de Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon rédigeront une liste de 21 propositions d’amélioration afin de les remettre au au gouvernement et députés. Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées recevra cette liste au terme de l’événement. Rendez-vous à Marseille à la salle des Lices (12, rue des Lices, 7e arr.) vendredi 18 octobre à 19 heures. C’est Lionel Guarnaccia du restaurant le Papillologue (225, bd Paul-Claudel, 10e arr.) qui offrira le buffet avec le soutien de généreux fournisseurs.

Abonnez-vous à notre newsletter