En direct du marché

Une Cigale va bientôt apparaître à côté de votre café

collage cigalesUn biscuit à mi-chemin entre la navette et le sablé, une jolie forme de cigale imaginée par un designer de 25 ans… Voilà le faire-part de naissance d’un tout nouveau biscuit qui vient de naître à Gémenos, tout à côté d’Aubagne. L’atelier de fabrication, créé en 1964, et dirigé depuis 2004 par Michel Bohé, était auparavant spécialisé dans la fabrication de babas, savarins et autres coques de macarons prêts-à-garnir, à destination des cafés, hôtels et restaurants. Souhaitant se diversifier et ancrer l’entreprise dans sa région, Michel Bohé a eu l’idée l’an dernier de donner naissance à une marque artisanale, haut de gamme, valorisant à la fois son savoir-faire et le terroir provençal.
De l’idée est venu le concept de cigale, une gamme de beaux petits biscuits aux sept parfums : citron/anis, lavande, fleur d’oranger, abricot/romarin, amande, figue, caramel/fleur de sel de Camargue. C’est Antoine Pateau, jeune designer de 25 ans, qui en a dessiné la physionomie et à Gémenos on revendique “une farine biologique issue de blé de Provence, sans conservateurs, sans OGM, ni arômes et colorants artificiels”.
A grignoter pour satisfaire une soudaine petite faim, le biscuit est vendu dans nombre d’épiceries fines. Parallèlement, cette Cigale sera aussi vendue aux cafés et restaurants pour les pauses séminaires ou accompagner les cafés gourmands. En hôtellerie, elle sera offerte en guide de cadeau de bienvenue et sera aussi conditionnée en boîtes métal décorées des photos de sites emblématiques de la Provence : Cannes, Gémenos, Marseille, le Mont Ventoux. Jamais à court d’idées, Michel Bohé confesse : “Prochaine étape, on travaille sur une version salée de la Cigale pour l’apéro”.

Prix de vente : 6,95 € environ les 20 cigales. A Sisteron, Com.a la gal’rie (36, rue Droite) ; à Manosque, Folie’s douces (59, rue Grande) ; à Cassis, Via Cassis (4, rue Brémond) ; à Marseille, Nature et Dépendance (29, rue du Panier, 2e arr.) ; à Salon-de-Pce, la Pastorale (place Passelaigue) ; à Arles, la boutique des gourmets (5, place Félix-Rey) ; à Hyères, le Jardin de H’va (22, rue Massillon) etc.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.