Magazine

Les Marseillais de Dubaï, un petit air de Provence à 4800 km de distance

Marseillais de Dubaï

Ils sont un peu les ambassadeurs de Marseille, une voix de la Provence, avec ou sans accent, à quelque 4800 kilomètres de distance… Eux, ce sont les Marseillais de Dubaï, une communauté qui vient de se constituer en association, voilà 3 mois, sous l’égide de Massilia Mundi (lire ici). Vendredi  décembre dernier, ils se sont réunis pour la troisième fois chez Greg et Katell qui leur ont ouvert les portes de leur maison, dans le quartier d’Umm Suqueim, à un jet de pierre des plages. Décembre est un mois froid à Dubaï où les températures nocturnes frôlent les 23°C. Sur le bord d’une piscine, environ quatre-vingt personnes ont été réunies par Anne Scodellaro et Christine Rizzato, qui portent à bout de bras cette antenne émiratie de Massilia Mundi. Les deux Marseillaises sont originaires du périmètre Chave-Camas dans le 5e arrondissement et mettent tout en oeuvre pour créer du lien, « humain, social et économique afin de faciliter notre vie ici » raconte Anne Scodellaro.

Marseillais de Dubaï« Les Marseillais de Dubaï appartiennent au réseau massilia Mundi mais sont aussi chapeautés par le French community club, explique Christine, installée à Dubaï depuis 12 ans. Lors de nos réunions, on accueille aussi des ressortissants d’autres nationalités comme les Belges, mais l’important c’est de connaître et aimer Marseille ». Tous ces expatriés exercent dans les domaines du marketing, du commercial, de la recherche ou de l’enseignement, à l’image de Célia, et ne rateraient pour rien au monde ces soirées qui créent un précieux réseau social permettant d’entretenir un lien avec la France. « Quand je reviens à Marseille, je trouve que l’atmosphère est plombée et lourde, déplore Anthony, originaire du boulevard Notre-Dame (6e arr). Je voulais en profiter pour dire aux Français qu’ils ont une grande chance de vivre en France et qu’il faut arrêter de se plaindre et mettre fin aux tensions entre les personnes. Cela dit, quand je reviens à Marseille, en moyenne 15 jours par an, pour les vacances, je note que tout ce qui s’y fait est très chouette alors retrouvez le moral les gars ! ».

Sur la photo : Christine Rizzato-Corcodylos, Anthony Corcodylos, Anne Scodellaro, Katell et Greg Gonzalez, quelques-uns parmi les 80 ambassadeurs marseillais et provençaux aux Emirats.

Page Facebook – compte privé, ici.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.