Magazine

Un Marseillais pour la table de Louis Vuitton

nomicosVous en avez entendu parler, vous avez lu, vous en avez rêvé ces derniers jours… La simple évocation de l’ouverture au public de la fondation Louis Vuitton a mis en lumière ce magnifique bâtiment mais peu ont parlé du chef qui allait en assumer de venir gastronomique. Eh bien sachez que le restaurant de ladite fondation a été confié à… un Marseillais. De fait, c’est Jean-Louis Nomicos qui dirige les cuisines de ce monument architectural voulu par Bernard Arnault et dessiné par Frank Gehry. Petits-déjeuner, déjeuner, dîners deux soirs par semaine… le greco-marseillais relève le défi. Un incontournable pour tout gastronome sudiste qui se respecte…

Le petit vade-mecum de Jean-Louis Nomicos. Il est né en 1967 à Allauch, une commune à mi-chemin entre Aubagne et Marseille et décide de se consacrer à la cuisine dès l’âge de 12 ans. Pétri par les influences sudistes de la cuisine familiale, Nomicos a suivi les cours en alternance du lycée hôtelier de Marseille et de son mentor René Alloin, grandissime figure de la gastronomie phocéenne des années 1980-90 (restaurant l’Oursinade sur le 3e Prado entre le David et feu le Palm Beach). A 18 ans, c’est la rencontre avec un autre chef en devenir : Alain Ducasse à Juan-les-Pins. S’en suivront de multiples établissements et une carrière toujours en hausse :
1997, la Grande cascade, première étoile au Michelin
2001/2010, chef de Lasserre, deux étoiles au Michelin
Fin 2010-début 2011, ouverture de son propre restaurant “les Tablettes” (16, avenue Bugeaud Paris, XVIe à côté de la place Victor-Hugo), 1 étoile au Michelin.

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notez-le

Dîner à 6 mains chez Ippei Uemura En marge du salon Food’in Sud, le chef Ippei Uemura accueille deux chefs Japonnais de renommée internationnale et prépare une soirée haute en couleurs le 28 janvier. Tetsuro Akasaki (médaille d’argent de la coupe du monde Paul Bocuse de pâtisserie et entraîneur de l’équipe du Japon de pâtisserie), Yasuhiro Yoshida (chef exécutif de l’hôtel Marriott d’Osaka) et Ippei Uemura, hôte du dîner promettent “un voyage entre Japon et Provence, un voyage raffiné et gastronomique”. Le 28 janvier, 65, corniche Kennedy (7e arr.) ; infos au 04 91 22 09 33. Paf : 150 € par personne.