Art de vivre

La Serenata à Saint-Victor, une expo à la Mirande, les IGP déjà programmés

la serenataLa Serenata ouvre un deuxième restaurant à Saint-Victor
 Les bonnes nouvelles et implantations se suivent dans le septième arrondissement. Dernière information en date, le restaurant d’inspiration italienne, la Serenata (37, ave de la Pointe-Rouge, Marseille 8e arr.), va bientôt ouvrir une deuxième enseigne à l’angle des rues Sainte et d’Endoume, juste en face le Four des Navettes. Depuis des mois, en dépit de la volonté de secret de ses propriétaires, tout le quartier bruissait de cette installation. Pâtes et pizzas composeront l’essentiel de l’offre.

Exclusif : Hors les Vignes revient en 2017
 La première édition du festival Hors les Vignes, organisée en avril dernier a réuni plus de 3500 personnes autour des cuisines, des vins et des arts. Forts de ce succès, les Vins méditerranéens – une famille d’IGP – ont décidé de programmer une deuxième édition le samedi 13 mai 2017 au Dock des Suds. Cette deuxième édition proposera des rencontres inédites entre les vins et les artistes, tous résidents et acteurs du territoire de production des vins méditerranéens. Tout au long de la journée se dévoileront des formes aussi créatives que surprenantes : installations, performances, concerts, ateliers, DJ set, expériences, spectacles…

Christine Ferrer expose à la Mirande
 Du 5 novembre 2016 au 8 janvier 2017, l’artiste plasticienne Christine Ferrer expose dans les salons de l’hôtel de La Mirande une vingtaine d’oeuvres, dont certaines créées en résidence à la lustrerie Mathieu à Gargas. Sans aucune formation académique, elle s’est ouverte, dès 2009, à l’exploration de nouveaux médiums comme la sculpture, le dessin, la photo, la vidéo et les installations. Christine Ferrer vit à Goult dans le Luberon et son travail est visible toute l’année dans son atelier.
A la Mirande, à partir du 5 novembre. Infos au 04 90 14 20 20.

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter