Art de vivre

Marseille cuisine le monde aux Grandes Tables de la Friche

Marseille cuisine le monde
Vérane Frédiani
Jeudi 26, de midi à 15h et de 18h à 21h, retrouvez Hugues Mbenda (Libala), Sonia et Raphaël (Pastels World), Juan Pulgarin (El Barrio Marsella), Christophe Caïola (Ko-ishi), Maki Manoukian (photographe et cuisinière), Vérane Frédiani (auteur et cuisinière) et Najla et Serge (restaurant Mouné). Le créateur de spiritueux Guillaume Ferroni (spiritueux Maison Ferroni) sera également de la fête.
Marseille ville ouverte sur le monde. Pour illustrer cette antienne, les Grandes Tables de la Friche nous invitent à déjeuner et dîner, jeudi 26 mai prochain, et à découvrir les cuisines de 8 chefs. Ces artisans ont tous en commun de figurer dans le livre de Vérane Frédiani, publié en juin 2021, Marseille cuisine le Monde” . Du Japon au Sénégal en passant par l’Amérique du Sud, les Grandes Carrioles seront déployées sur la place des quais comme autant d’échoppes et raconteront ces patrimoines gustatifs inconnus ou insolites. « Depuis l’été dernier, Fabrice Lextrait et Marie-Jo Ordener avaient dans l’idée d’organiser des événements autour du livre car il répond à leur philosophie de diversité et d’ouverture sur le monde », raconte Vérane Frédiani.

Eté chargé pour les Grandes Tables
Encore à Londres pour quelques heures avant de revenir à Marseille, Vérane confie que « le livre se porte très bien » et a dépassé la barre des 10 000 ventes depuis quelques semaines. « Je le remets à jour régulièrement et nous en sommes à la 4e réimpression, c’est un livre qui ne vieillit pas », se réjouit l’auteur. Si les libraires et concept-stores ont bien joué le jeu en mettant l’ouvrage en avant et en participant à sa promotion, Vérane Frédiani tient aussi à remercier les Marseillais : – Ils ont aimé le livre et se le sont appropriés car il parle facilement et librement de leur cuisine. Beaucoup ont acheté Marseille cuisine le monde pour l’offrir à des amis loin de leur ville et il a bien circulé dans la diaspora marseillaise du globe, je suis assez fière de ça ».

Jamais en reste d’un événement, les Grandes Tables de la Friche, organiseront un le Grand Marché paysan le lundi 4 juillet qui, lui aussi, animera la place des quais avec, entre autres, le plateau live de Radio Grenouille (88.8) co-produit par le Grand Pastis. Thématique de ce Grand Marché : la morue, dans le cadre de l’année franco-portugaise. Le lendemain, Fabrice Lextrait et Marie-Jo Ordener, organiseront une soirée dédiée à la morue, là encore avec des auteurs présents dans le livre de Vérane Frédiani, à l’instar de l’équipe de la boutique Azul. A la fin du mois d’août, le festival KoussKouss remettra le couvert et prendra une couleur particulière avec la thématique du piment.

Jeudi 26 mai, de midi à 15h et de 18h à 21h, place des quais à la Friche Belle de Mai, 41, rue Jobin, Marseille 3e arr.

Photo Franck Ribiere

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter