Mes recettes

La version inratable et déclinable du mi-cuit chocolat

mi-cuit chocolatPréparation 15 min / cuisson : 10 min

Votre marché pour 6 personnes : 50 g de beurre ; 130 g de chocolat noir à 70% ; 1 cuillère à soupe de farine ; 3 œufs fermiers de poules élevées en liberté ; 100 g de sucre ; 12 carrés de chocolat noir.

On y va : trois heures avant la recette, sortir le beurre du réfrigérateur pour qu’il soit bien mou. Faites fondre ensuite le chocolat au bain-maire puis ajoutez le beurre ; mélangez. Dans un cul de poule, mélangez au fouet la farine tamisée, le sucre et les œufs. Ajoutez le chocolat fondu et mélangez vigoureusement au fouet. Préchauffez le four à 175°C (thermostat 6) ; pendant ce temps, beurrez 6 petits moules en silicone et versez un tiers de la préparation dedans. Déposez dans chaque petit moule, 1 ou 2 carré(s) de chocolat puis versez le reste de la préparation. Enfournez pour environ 10 minutes, le cœur de vos gâteaux doit être fondant. Servez ce mi-cuit chocolat tiède.

Idées + : vous pouvez saupoudrer de sucre glace ou de noix de coco râpée vos gâteaux. En lieu et place des carrés de chocolat, vous pouvez remplacer par deux ou trois framboises fraîches. Pour plus de croquant, ajoutez des cerneaux de noix ou des chamallows. On le voit, ce mi-cuit chocolat hyper simple est déclinable à l’infini !

Bonus : le chocolat et la sauce soja font bon ménage… la preuve ici ! 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter