Carnet de cave

Michel Chapoutier rééelu président d’Inter Rhône pour 3 ans

Michel ChapoutierIl était midi vingt ce vendredi 3 novembre lorsqu’a été annoncée la réélection, pour un mandat de 3 ans, de Michel Chapoutier à la présidence d’Inter-Rhône, interprofession des vins AOC Côtes du Rhône et Vallée du Rhône. A l’aube de son nouveau mandat, ce négociant et propriétaire de vignobles a estimé que la stratégie de valorisation globale des AOC rhodaniennes “est en marche mais reste néanmoins à consolider”. Il faut « transformer l’essai » selon ses propres termes, faire en sorte que ce repositionnement soit structurel et définitif. Son programme pour les trois années à venir se structure en cinq axes.
Le premier d’entre eux consiste à placer l’économie, l’observation, la prospective comme pilier essentiel de l’interprofession. « Nous devons nous doter d’outils et de données plus complets pour mieux analyser et surtout mieux anticiper les perspectives économiques» a déclaré Chapoutier. Le deuxième axe repose sur la réaffirmation de l’export comme priorité pour les vignobles de la Vallée du Rhône : “Dans un contexte général de baisse structurelle de notre consommation nationale, là où dans le même temps la consommation continue de croître, l’avenir de notre filière régionale se joue hors de nos frontières où des relais de croissance sont possibles”.
L’émergence des vignobles de la Vallée du Rhône comme importante région productrice de vin blanc est un sujet que le président Chapoutier a présenté en guise de troisième axe de son programme. Selon lui, du fait de nouveaux modes de consommation, il faut être conscient que la croissance mondiale s’opère principalement sur les vins blancs. « Je suis profondément convaincu qu’une partie de notre futur passera par les vins blancs car nous avons les terroirs calcaires pour cela”. Le quatrième pilier du programme proposé repose sur une nouvelle dynamique en matière de recherche et développement. Des enjeux nouveaux se profilent (agro-écologie, enjeux sociétaux et environnementaux, changement climatique…) et méritent que les Vignobles rhodaniens s’organisent en conséquence.
Enfin, Michel Chapoutier souhaite oeuvrer à la montée en compétence de notre région sur les métiers de la vigne et du vin : “Les événements vécus récemment nous auront une nouvelle fois prouvé qu’il devient plus que jamais urgent d’enclencher une nouvelle dynamique de production, de réapprendre à produire ou à produire différemment, avec un vignoble performant et sans doute rajeuni”.
Quelle que soit l’énergie du président Chapoutier, il compte notamment sur le soutien des deux présidents de famille dont il partage la vision de long terme. Etienne Maffre, directeur général d’une maison de négoce et président de l’UMVR (Union des Maisons de vins du Rhône), témoigne de l’engagement, de l’ambition et de la volonté de sa famille de porter des sujets déterminants pour la filière. Philippe Pellaton, président du syndicat des Côtes-du-Rhône et président d’une cave coopérative, rassemble et fédère derrière lui caves particulières et caves coopératives qui ont toute son écoute.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter