Carnet de cave

Michel Chapoutier rééelu président d’Inter Rhône pour 3 ans

Michel ChapoutierIl était midi vingt ce vendredi 3 novembre lorsqu’a été annoncée la réélection, pour un mandat de 3 ans, de Michel Chapoutier à la présidence d’Inter-Rhône, interprofession des vins AOC Côtes du Rhône et Vallée du Rhône. A l’aube de son nouveau mandat, ce négociant et propriétaire de vignobles a estimé que la stratégie de valorisation globale des AOC rhodaniennes « est en marche mais reste néanmoins à consolider ». Il faut « transformer l’essai » selon ses propres termes, faire en sorte que ce repositionnement soit structurel et définitif. Son programme pour les trois années à venir se structure en cinq axes.
Le premier d’entre eux consiste à placer l’économie, l’observation, la prospective comme pilier essentiel de l’interprofession. « Nous devons nous doter d’outils et de données plus complets pour mieux analyser et surtout mieux anticiper les perspectives économiques» a déclaré Chapoutier. Le deuxième axe repose sur la réaffirmation de l’export comme priorité pour les vignobles de la Vallée du Rhône : « Dans un contexte général de baisse structurelle de notre consommation nationale, là où dans le même temps la consommation continue de croître, l’avenir de notre filière régionale se joue hors de nos frontières où des relais de croissance sont possibles ».
L’émergence des vignobles de la Vallée du Rhône comme importante région productrice de vin blanc est un sujet que le président Chapoutier a présenté en guise de troisième axe de son programme. Selon lui, du fait de nouveaux modes de consommation, il faut être conscient que la croissance mondiale s’opère principalement sur les vins blancs. « Je suis profondément convaincu qu’une partie de notre futur passera par les vins blancs car nous avons les terroirs calcaires pour cela ». Le quatrième pilier du programme proposé repose sur une nouvelle dynamique en matière de recherche et développement. Des enjeux nouveaux se profilent (agro-écologie, enjeux sociétaux et environnementaux, changement climatique…) et méritent que les Vignobles rhodaniens s’organisent en conséquence.
Enfin, Michel Chapoutier souhaite oeuvrer à la montée en compétence de notre région sur les métiers de la vigne et du vin : « Les événements vécus récemment nous auront une nouvelle fois prouvé qu’il devient plus que jamais urgent d’enclencher une nouvelle dynamique de production, de réapprendre à produire ou à produire différemment, avec un vignoble performant et sans doute rajeuni ».
Quelle que soit l’énergie du président Chapoutier, il compte notamment sur le soutien des deux présidents de famille dont il partage la vision de long terme. Etienne Maffre, directeur général d’une maison de négoce et président de l’UMVR (Union des Maisons de vins du Rhône), témoigne de l’engagement, de l’ambition et de la volonté de sa famille de porter des sujets déterminants pour la filière. Philippe Pellaton, président du syndicat des Côtes-du-Rhône et président d’une cave coopérative, rassemble et fédère derrière lui caves particulières et caves coopératives qui ont toute son écoute.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.