Magazine

Michelin révèle son classement 2015 des meilleurs restaurants de France

guides rougesAvec quelque 3 semaines d’avance par rapport aux années antérieures, le palmarès des restaurants étoilés Michelin a été révélé ce matin un peu après 11 heures dans les salons du ministères des Affaires étrangères à Paris. C’est au ministre locataire des lieux, Laurent Fabius, que revient cette idée d’associer cuisine et diplomatie car “la gastronomie française est un outil de rayonnement international” dixit l’ancien premier ministre de François Mitterrand.
Le millésime 2015, donc, consacre le chef Yannick Alléno en lui attribuant 3 étoiles pour le restaurant du Pavillon Ledoyen à Paris. Yannick Alléno s’y est installé en juillet dernier où il a succédé à Christian Le Squer, désormais à la tête des cuisines du George V. Ce cuisinier de 46 ans avait déjà, en 2007, obtenu trois étoiles au Meurice, et a été sacré “Cuisinier de l’année” par la dernière édition du Gault & Millau.

Dans les salons du Quai d’Orsay, le directeur international du guide rouge, Michael Ellis, a commenté cette dernière édition devant un parterre de chefs promus. Cette année, l’édition compte 609 tables étoilées, soit une de moins qu’en 2014.

Zoom sur… la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Restaurant promu à 2 étoiles en 2015 :

En Corse à Porto-Vecchio : le Casadelmar gagne sa deuxième étoile

Restaurants promus à 1 étoile en 2015 :

Bouches-du-Rhône
A Aix-en-Provence : L’Esprit de la Violette gagne 1 étoile
Le Clos-Jean-Marc Banzo (hôtel Renaissance) gagne 1 étoile
A Marseille : le restaurant Alexandre Mazzia gagne 1 étoile
A Marseille : Une Table, au Sud gagne 1 étoile
La Ciotat / Le Liouquet : La Table de Nans – auberge le Revestel gagne 1 étoile

Var
A Fayence : Le Castellaras gagne 1 étoile
A Ramatuelle : La Voile (Hôtel La Réserve Ramatuelle) gagne 1 étoile
A Saint-Raphaël : l’Archange gagne 1 étoile

Monaco
A Monte-Carlo : Le Blue Bay gagne 1 étoile

Ils perdent leur étoile

Bouches-du-Rhône : la Maison Bru (à Eygalières)
Vaucluse : Le Gourmet (hôtel La Coquillade à Gargas) / Le Grand Pré (à Vaison-la-Romaine)
Var : auberge Eric Maio (à Montauroux)
Alpes-Maritimes : l’Univers-Christian Plumail (à Nice) / le Saint-Martin (à Vence)

Le guide rouge Michelin sera mis en vente en librairies dès le 6 février prochain ;
prix de vente : 24 euros.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.