Magazine

Michelin révèle son classement 2015 des meilleurs restaurants de France

guides rougesAvec quelque 3 semaines d’avance par rapport aux années antérieures, le palmarès des restaurants étoilés Michelin a été révélé ce matin un peu après 11 heures dans les salons du ministères des Affaires étrangères à Paris. C’est au ministre locataire des lieux, Laurent Fabius, que revient cette idée d’associer cuisine et diplomatie car « la gastronomie française est un outil de rayonnement international » dixit l’ancien premier ministre de François Mitterrand.
Le millésime 2015, donc, consacre le chef Yannick Alléno en lui attribuant 3 étoiles pour le restaurant du Pavillon Ledoyen à Paris. Yannick Alléno s’y est installé en juillet dernier où il a succédé à Christian Le Squer, désormais à la tête des cuisines du George V. Ce cuisinier de 46 ans avait déjà, en 2007, obtenu trois étoiles au Meurice, et a été sacré « Cuisinier de l’année » par la dernière édition du Gault & Millau.

Dans les salons du Quai d’Orsay, le directeur international du guide rouge, Michael Ellis, a commenté cette dernière édition devant un parterre de chefs promus. Cette année, l’édition compte 609 tables étoilées, soit une de moins qu’en 2014.

Zoom sur… la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Restaurant promu à 2 étoiles en 2015 :

En Corse à Porto-Vecchio : le Casadelmar gagne sa deuxième étoile

Restaurants promus à 1 étoile en 2015 :

Bouches-du-Rhône
A Aix-en-Provence : L’Esprit de la Violette gagne 1 étoile
Le Clos-Jean-Marc Banzo (hôtel Renaissance) gagne 1 étoile
A Marseille : le restaurant Alexandre Mazzia gagne 1 étoile
A Marseille : Une Table, au Sud gagne 1 étoile
La Ciotat / Le Liouquet : La Table de Nans – auberge le Revestel gagne 1 étoile

Var
A Fayence : Le Castellaras gagne 1 étoile
A Ramatuelle : La Voile (Hôtel La Réserve Ramatuelle) gagne 1 étoile
A Saint-Raphaël : l’Archange gagne 1 étoile

Monaco
A Monte-Carlo : Le Blue Bay gagne 1 étoile

Ils perdent leur étoile

Bouches-du-Rhône : la Maison Bru (à Eygalières)
Vaucluse : Le Gourmet (hôtel La Coquillade à Gargas) / Le Grand Pré (à Vaison-la-Romaine)
Var : auberge Eric Maio (à Montauroux)
Alpes-Maritimes : l’Univers-Christian Plumail (à Nice) / le Saint-Martin (à Vence)

Le guide rouge Michelin sera mis en vente en librairies dès le 6 février prochain ;
prix de vente : 24 euros.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.