Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

En direct du marché

Monsieur Praline à Cassis, au doux parfum de sucre caramélisé

Monsieur Praline, nouvelle boutique à Cassis

De Cassis aux Lecques, en passant par les plages de La Ciotat, que celui ou celle qui n’a pas croisé les vendeurs de « chouchous » qui déambulaient sur le sable en criant : – Chouchous ! Chouchous ! », lève le bras. La petite cacahuète enrobée de sucre caramélisé a disparu des étés ensablés  mais une nouvelle boutique, inaugurée le 7 juillet dernier, dans le centre de Cassis, lui rend hommage et décline la praline sur tous les tons et envies. Céline et Arnaud ont vendu, 7 années durant, des calissons à Marseille, mais leur interêt grandissant pour la praline les a poussé à se lancer : – J’étais en quête d’un produit sain, raconte Arnaud. Et la praline coche toutes les cases puisqu’il s’agit d’un simple fruit à coque auquel on ajoute du sucre roux, de l’eau et éventuellement, des épices. Les pralines de Monsieur Praline sont saines car elles comptent 33% de sucre à peine… Difficile de faire moins ».

Monsieur Praline et son cacao d’orfèvre

Dans une ruelle du village, le couple a jeté son dévolu sur un magasin d’environ 50 m2, « avec deux vitrines pour exposer en toute transparence notre travail ». Un chaudron en cuivre d’une capacité de 3 à 4 kilos, léché par les flammes, tourne de 20 à 25 minutes, laissant flotter dans l’air ambiant un doux pafum de sucre chaud. « Les pralines sont caramélisées, pas brûlées pour garder tout leur craquant sans risque pour les dents », souffle Céline qui, inlassablement, donne à goûter ses trésors aux touristes qui passent.

Monsieur Praline, une gamme de chouchous exceptionnels

« Je fais du vrai, ce que je fais a du sens, c’est un produit démocratique »

Arnaud

« La praline a ceci d’intéressant qu’elle offre une large marge de manœuvre créative, nous maîtrisons chaque étape de la production et nous sommes fiers de notre gamme », poursuit Arnaud qui a longtemps travaillé pour des grands groupes de l’agroalimentaire avec lesquels, au fil des ans, il se sentait de moins en moins en phase. Noisettes du Piémont, amandes, noix de cajou, de pécan ou de macadamia dans la gamme sucrée, et noix de cajou salées à la truffe, au piment ou aux saveurs méditerranéennes complètent l’offre salée, « pour ceux qui ne veulent pas de sucre » .
Pépite d’entre les pépites, il faudra goûter la fève de cacao du Venezuela façon praline, fraîche dès l’attaque en bouche puis évoluant sur le boisé et une finale délicatement amère dénuée d’astringence : une pièce d’orfèvrerie…

Biscuits aux noms d’ici 

Créatif, le couple a imaginé une gamme de calissons nature ou aromatisés (cafés, poire, citron, gingembre, framboise…) imprimés pour célébrer un événement familial et parsèmera cet été, ses sundaes vanille, de brisures de pralines. « On a aussi une gamme de biscuits très représentatifs du savoir-faire provençal », pointe du doigt Armand qui réserve pour chacun de ses produits des anecdotes attachantes et appétissantes. « On espère plaire aux 3-85 ans ; la praline c’est facile, c’est bon et les clients adorent », conclut le commerçant qui accueille avec le sourire tous les curieux qui sont venus ici, portés par le doux parfum de sucre chaud qui emplit désormais les rues de Cassis.

Monsieur Praline, 9, rue Brémond, 13260 Cassis, infos au 04 42 84 06 71. Tarif : 5 et 6 € (le cornet ou la boîte), 17 et 29 € en coffret cadeau de 300 et 600g.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.