Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

Les Baam ! boys ont le goût de l’énergie en barre

Baam !, Florent et Tristan à l'œuvre

Opération séduction. Les Baam ! se sont donné pour objectif de caler les petits creux lors des grands efforts. A la conquête des salles d’escalade, des salles de sport, des plus grands rendez-vous de la planète sport à l’instar de l’ultra trail de Chamonix en septembre prochain, les barres gourmandes et sportives nées en 2019 de l’imagination de Tristan commencent à se faire un nom et une place au soleil. Cinq recettes à ce jour sont commercialisées auprès de quelque 40 points de vente : – Je travaille mes ingrédients essentiellement en bio, à l’exception du miel IGP des abeilles de l’Estaque », explique Tristan qui s’est lancé seul dans l’aventure voilà 4 ans. Florent l’a rejoint en 2022, « c’est une super rencontre et il y a une belle synergie entre nous », se réjouit Tristan qui partage avec son associé une passion immodérée pour le sport, pour les sports.

Après une séance de natation, Baam ! pour faire boum

Les Baam !, pour Barres athlétiques artisanales de Marseille, ne contiennent pas de sucres ultra-transformés, elles sont en revanche les plus locales possible (sauf pour le café, le chocolat, la banane, les cacahuètes) et sont ultra protéinées. « La recette culmine à 15-20 % de protéines et peut revendiquer le titre de barre énergétique », reconnaît Tristan. Le duo confit, torréfie et cuisine sur place, dans le labo d’un petit local du 8e arrondissement. Sur le parking, la Baammobile jaune sert aux livraisons, mais Tristan et Florent lui préfèrent le vélo à chaque fois que c’est possible.

Les barres Baam ! sont réalisées à la main

Chaque année, les ventes doublent atteignant en 2023 quelque 4000 pièces vendues mensuellement « mais pour tourner normalement, nous devrons atteindre les 15 000 unités vendues chaque mois », reconnaissent les deux associés aux profils très complémentaires. Avec une (très) solide formation en lettres, Tristan a aussi appris la cuisine et la boulangerie, « je suis un ouvrier, j’ai choisi ces métiers pour pouvoir voyager, pour faire du skate et du surf, travailler où que je sois dans le monde », détaillet-il. Florent, nîmois d’origine, affiche un master en finance et a exercé à Paris avant de vite revenir aux fondamentaux en combinant activités sportive et professionnelle.

Salles d’escalade, clubs de sport, magasins de running et de skate, partenariat avec des associations (trail des calanques), les deux associés, de 37 et 32 ans, se démènent pour faire connaître leur marque et leurs intentions : – Nous cherchons à être plus actifs et présents dans le sport local tout en faisant évoluer la gamme avec un engament de formation et d’insertion des jeunes. On peut être sportif, gourmand et humain ! Nourrir les gens c’est donner de l’amour et de l’énergie ». En résumé : faire du bien.

Barres Baam !, prix de vente public conseillé : 2,50 € TTC.
Photos Clotilde Penet et le GP

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.