Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

7e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Nestou, cool et créatif du déjeuner au dîner

Nestou

On dira de Nestou que c’est un petit restaurant, mais petit par la taille car du côté de la carte, on a plutôt affaire à de sérieux compétiteurs dans la jungle marseillaise… Pour preuve, parmi les quelque 1817 restaurants recensés au premier janvier 2022 dans les 16 arrondissements phocéens, on peut affirmer sans rire que Nestou figure dans les 10% premiers triomphants. Pas mal pour une « petite table » non ? Donc revenons à ce déjeuner de semaine, servi dans une salle qui évoquerait la côte basque avec ses lambris et cette jolie petite carte, très ramassée, forte de deux entrées, plats et desserts. En fin de carte, quelques affirmations sont là sinon pour nous rassurer, du moins pour nous informer : quantité d’ingrédients sont issus de l’agriculture locale et bio, le poisson est méditerranéen et les pains ont été façonnés par Marie-Christine Aractingi (Dame Farine).

Nestou

Les intitulés sont simples (filet de loup-topinambour amande, haddock chou-fleur-pak choï et vierge olive-pamplemousse gingembre) mais les assiettes construites sans être délirantes. La cuisine garde les pieds sur terre et les résultats sont probants. La soupe de chou est assaisonnée de saucisse de morteau débitée en petits cubes, c’est une entrée légère twistée par quelques graines de moutarde et des virgules de vinaigre. On laisse ensuite à la cuisine de décider de la cuisson de l’onglet, passé au four à la dernière minute, puis débité en morceaux, à la façon d’un tataki. La viande est posée sur  une pomme de terre Anna, une recette magnifique qui consiste à superposer des rondelles de pommes de terre très finement et les superposer comme un millefeuille. L’ensemble est ensuite enfourné, sans lait ni crème mais avec (beaucoup) de beurre. Total bonheur.

Nestou

Et pour finir, mois de février oblige, la cuisine propose une crêpe roulée, farci à la mousse-crème au chocolat parsemée de kumquats confits, de suprèmes d’orange et d’une quenelle de glace. Alors faut-il réserver chez Nestou ? Oui parce que le service est ultra professionnel : présent mais très discret, validant les choix du client par la simple intonation, le serveur transpire des années d’expérience et de savoir-être. Oui parce que le rapport qualité-prix est parfait ; répétons-le encore, s’il est donné à quiconque de facturer cher un bon repas, l’inverse est très rare et beaucoup plus méritant. Oui enfin car il faudrait goûter le fameux ananas rôti-biscuit coco-coulis kiwi de Jean-Philippe et Jeannne Garbin. Ce sont eux qui officient en cuisine…

Nestou, 43, rue de Suez, Marseille 7e ; 09 87 08 17 00. Menu midi, 22 et 26 €. Dîner 55 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.