Magazine

Nicolas Julien et Valérie Bauzano rachètent le café populaire

café populaireNicolas Julien et Valérie Bauzano viennent de signer le rachat du Café populaire, le restaurant créé en 2006 par le très connu créateur de bijoux fantaisie, André Gas. Le compromis a été signé le 16 octobre dernier alors même qu’une rumeur affirmait que c’était Philippe Zérah, l’ancien gérant du Virgin Café, qui venait de conclure la vente. C’est désormais officiel, Nicolas et Valérie Julien, qui jusqu’ici dirigeaient le Comptoir de la Palmeraie, au Canet, sont les propriétaires de ce restaurant dont chacun s’accorde à souligner les multiples qualités (décor, ambiance, people, carte). “L’ouverture est prévue pour le 5 janvier 2015, prévient Nicolas Julien, 35 ans. C’est Boris Ysacco, mon chef cuisinier du Comptoir de la Palmeraie, 24 ans, qui prendra la direction des cuisines”. Toute l’équipe du Café populaire sera remaniée et quasiment aucun des membres de l’ancienne équipe ne devrait travailler nicolas Julienavec le nouveau propriétaire. “Dès les premières semaines, c’est mon épouse Valérie qui dirigera le Café populaire, moi je continuerai à travailler au Canet. Mais le Comptoir de la Palmeraie est en vente et dès que nous aurons signé sa vente, je me consacrerai à notre nouvelle affaire de la rue Paradis” raconte Nicolas Julien. La physionomie du restaurant ne changera pas, le fameux mur détruit pour la création et la vue sur le jardin ne sera pas reconstruit mais la dizaine de gros pots sera scellée et permettra au restaurant de conserver sa vue sur le jardin.

Un brunch pour le dimanche…
La carte ne connaîtra aucune grosse modification, dans les premiers mois en tout cas : “Nous maintenons la philosophie maison des produits méditerranéens et nous développerons une formule tapas/grignotage avec la création d’un after-work dès 18 heures, projette le jeune propriétaire. Au fil des semaines, nous proposerons également un brunch pour le dimanche matin”.

Nicolas Julien et Valérie Bauzano sont les propriétaires du Comptoir de la Palmeraie, au Canet dans le 14e arr. Nicolas est également propriétaire d’un bar-tabac avec son frère à Sainte-Anne et Valérie a enseigné le tennis pendant 20 ans. Une nouvelle page s’écrit pour le Café populaire.

Le Café populaire, 110, rue Paradis, à Marseille 6e arr. ; infos et résas au 04 91 02 53 96.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.