Magazine

Top chef sur M6 : Vanessa Robuschi représentera Marseille

vanessa robuschi“Je garde de cette émission le souvenir d’une belle aventure humaine. Même si je me suis passionnée pour ce jeu, ma personnalité et ma façon de cuisiner ne changeront pas. Je conserverai mon esprit de partage, ma proximité avec les clients et mon style de cuisine. J’aime transmettre et je continuerai à le faire avec mon école de cuisine”… Dans quelques jours, le 26 janvier, Vanessa Robuschi sera l’une des vedettes du programme star de M6 : Top chef. La célébrité, les sourires dans la rue, Vanessa s’y attend mais elle ne compte rien changer de ce qui a toujours été sa ligne de conduite. “C’est M6 qui m’a contactée ; j’avais été castée pour deux autres émissions, “l’Addition SVP” et “le Meilleur menu de France”, mais ça n’avait pas marché. J’avais eu un très bon feeling avec les journalistes et puis d’entretiens téléphoniques en discussions par Skype, les choses se sont précipitées. Je suis partie à Paris pour un ultime casting d’épreuves pratiques dans un lycée et j’ai été acceptée pour participer au jeu” se remémore la maman de Lisa, 3 ans.

J’aime beaucoup le côté militaire de la cuine. Le chef, le respect, la hiérarchie, j’adore ça”

Vanessa affirme avoir voulu relever “un défi personnel. Je n’ai pas l’esprit de compétition envers les autres mais plutôt contre moi-même. Je n’ai d’animosité envers personne… la cuisine c’est un travail d’équipe, on ne fait rien de bon si on se concurrence les uns les autres”. Par contrat, Vanessa a promis à la production de ne rien dévoiler du post itdéroulement du jeu mais elle confesse : “Je suis fière du parcours que j’ai réalisé, j’estime avoir fait un joli parcours”. Formée à l’école hôtelière de Bonneveine, la jeune Vanessa a aussi fait ses classes chez Lionel Lévy et Gérald Passédat. Du premier, elle affirme avoir “adoré l’esprit brigade qui règne chez lui”. Du second, elle dit : “J’ai fait une année en apprentissage au Petit-Nice, en 2004. C’était génial, j’y ai appris la rigueur et la précision”.

Le 26 janvier à 20h50, c’est le coeur serré que Vanessa regardera la première de Top Chef 2015. Elle se souviendra de tous les chefs qu’elle a croisés, “des personnalités toutes différentes, toutes attachantes” et de sa tendresse pour Pierre Gagnaire : “Chez lui, j’aime le franc parler, son esprit pédagogue et sa simplicité”. Des valeurs que la jeune femme partage avec le grand Pierre.

Restaurant Question de Goût, 145-147, avenue Joseph-Vidal, Marseille 8e arr. ;
résas au 04 91 73 59 08. Top chef, M6 saison 6 le 26 janvier à 20h50.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter