Magazine

Top chef sur M6 : Vanessa Robuschi représentera Marseille

vanessa robuschi“Je garde de cette émission le souvenir d’une belle aventure humaine. Même si je me suis passionnée pour ce jeu, ma personnalité et ma façon de cuisiner ne changeront pas. Je conserverai mon esprit de partage, ma proximité avec les clients et mon style de cuisine. J’aime transmettre et je continuerai à le faire avec mon école de cuisine”… Dans quelques jours, le 26 janvier, Vanessa Robuschi sera l’une des vedettes du programme star de M6 : Top chef. La célébrité, les sourires dans la rue, Vanessa s’y attend mais elle ne compte rien changer de ce qui a toujours été sa ligne de conduite. “C’est M6 qui m’a contactée ; j’avais été castée pour deux autres émissions, “l’Addition SVP” et “le Meilleur menu de France”, mais ça n’avait pas marché. J’avais eu un très bon feeling avec les journalistes et puis d’entretiens téléphoniques en discussions par Skype, les choses se sont précipitées. Je suis partie à Paris pour un ultime casting d’épreuves pratiques dans un lycée et j’ai été acceptée pour participer au jeu” se remémore la maman de Lisa, 3 ans.

J’aime beaucoup le côté militaire de la cuine. Le chef, le respect, la hiérarchie, j’adore ça”

Vanessa affirme avoir voulu relever “un défi personnel. Je n’ai pas l’esprit de compétition envers les autres mais plutôt contre moi-même. Je n’ai d’animosité envers personne… la cuisine c’est un travail d’équipe, on ne fait rien de bon si on se concurrence les uns les autres”. Par contrat, Vanessa a promis à la production de ne rien dévoiler du post itdéroulement du jeu mais elle confesse : “Je suis fière du parcours que j’ai réalisé, j’estime avoir fait un joli parcours”. Formée à l’école hôtelière de Bonneveine, la jeune Vanessa a aussi fait ses classes chez Lionel Lévy et Gérald Passédat. Du premier, elle affirme avoir “adoré l’esprit brigade qui règne chez lui”. Du second, elle dit : “J’ai fait une année en apprentissage au Petit-Nice, en 2004. C’était génial, j’y ai appris la rigueur et la précision”.

Le 26 janvier à 20h50, c’est le coeur serré que Vanessa regardera la première de Top Chef 2015. Elle se souviendra de tous les chefs qu’elle a croisés, “des personnalités toutes différentes, toutes attachantes” et de sa tendresse pour Pierre Gagnaire : “Chez lui, j’aime le franc parler, son esprit pédagogue et sa simplicité”. Des valeurs que la jeune femme partage avec le grand Pierre.

Restaurant Question de Goût, 145-147, avenue Joseph-Vidal, Marseille 8e arr. ;
résas au 04 91 73 59 08. Top chef, M6 saison 6 le 26 janvier à 20h50.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.