Magazine

Saint-Sylvestre : les Turac nous servent leur best-of

Cette année, le chef Ludovic Turac et son épouse Karine ne passeront pas le réveillon de Noël dans leur restaurant. Ils ont promis à Elsa, leur petite fille de 13 mois à peine, d’attendre avec elle le Papa Noël. Aussi, le couple se mettra-t-il sur son 31 le soir de la Saint-Sylvestre en proposant, idée amusante, un menu best-of des plats les plus appréciés durant tout 2014.

dessert turacMenu du 31 décembre 2014, 1er janvier 2015 (déjeuner et dîner). Foie gras de canard confit aux épices douces et cédrat – brioche toastée à la cardamome noire ; « ma version » de l’aïoli-émulsion d’une bouille abaisse ; langoustines des côtes bretonnes en kadaïf – oignons sauciers comme un petit farci réduction d’une bisque infusée à l’estragon ; volaille de Bresse en deux cuissons – purée de pommes rattes tradition à la truffe blanche ; brie de Meaux affiné en textures – balsamique extravecchio 15 anni des caves Leonardi ; chocolat noir des Caraïbes et clémentines corses dans l’idée d’un Pim’s ; une coupe de champagne pour célébrer la nouvelle année.

Une table, au Sud, 2, quai du Port, Marseille 2e arr. ; infos et résas au 04 91 90 63 53.
Menu unique 145€ par personne ou 193€ avec accord mets et vins, eau minérale et café.
Ce menu sera également servi le jeudi 1er janvier au déjeuner et au dîner.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux