Magazine

Les 6 et 7 décembre, venez goûter l'huile nouvelle de la vallée des Baux

olio d'olivaComme les vendanges s’inscrivent au calendrier des terres viticoles, les olivades marquent l’ouverture de la production de l’huile nouvelle. C’est maintenant, en automne, entre mi-octobre et début décembre, qu’ont lieu les récoltes. Elles sont restées essentiellement traditionnelles, à la main ou au peigne, un filet tendu au pied de l’arbre pour récupérer les olives.
Fraîchement cueillies, les olives sont acheminées vers le moulin oléicole, où débute le processus d’élaboration de l’huile. Après la pesée, l’effeuillage et le lavage commence le processus de trituration des olives. Les fruits sont broyés puis malaxés – en douceur et toujours à froid afin de préserver leurs arômes et leurs qualités – pour obtenir une pâte déjà délicieusement parfumée. La centrifugation (avec une centrifugeuse) sépare les éléments solides et liquides, puis l’eau de l’huile. La précieuse huile verte est prête à être dégustée : elle est embouteillée ou, en fonction des besoins, stockée à l’abri de la lumière et de l’oxydation dans des cuves en inox.

Les cinq variétés d’olives cultivées dans la vallée

La salonenque, olive verte et précoce, est le fruit des premières récoltes. Douce, beurrée aux arômes d’amande, elle est cueillie verte pour la table, plus mûre et plus colorée pour l’huile.
La berruguette ou aglandau est la star des olives vertes. Rustique et noble, phénolée et riche d’arômes, c’est chez elle le végétal qui domine : herbacée, fraîche et croquante avec cette pointe caractéristique d’artichaut.
La verdale des Bouches-du-Rhône est verte et tardive, à l’aspect si particulier moucheté de petits points blancs. C’est une olive douce : le vert sans l’ardence, dégageant des arômes de foin frais et de pomme verte.
La grossanne est la reine noire que l’on ne trouve que dans la Vallée des Baux. Goûteuse et charnue, développant des arômes ronds et subtils d’une incroyable diversité : amande douce, banane verte, tomate douce… c’est l’olive dans toute sa finesse.
La Picholine, variété secondaire dans la composition de l’huile AOP de la Vallée des Baux-de-Provence, est une olive croquante et fraîche. Elle apporte à l’huile son ardence, ses arômes herbacés et son amertume de feuille.

Programme des fêtes du week-end des 6-7 decembre

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter